Julia et les monstres perdus

Publié le par Za

Julia et les monstres perdus
Julia et les monstres perdus

La maison de Julie se déplace à dos de tortue (sans doute un clin d'oeil au grand Terry Pratchett) et se pose ce jour-là au bord de la mer. C'est le genre de maison où je me calerai bien pour l'après-midi, à lire avec sa propriétaire.

Julia et les monstres perdus

Mais Julia n'est pas le genre de fille à siroter du thé au coin du feu, il lui faut de l'action, de la compagnie ! Et pourquoi pas la compagnie de monstres ?

Le monstre est un classique de l'album, l'occasion pour le dessinateur de laisser libre court à sa fantaisie. Et de la fantaisie, le talentueux Ben Hatke n'en manque pas ! Ils arrivent donc en rang serré, les gnomes, vouivre, trolls, elfes, bestioles mi-humaines mi-je ne sais pas quoi, et prennent leurs aises dans la coquette maison de Julia qui n'en demandait pas tant. Cette installation est l'occasion d'un joyeux désordre...

Julia et les monstres perdus
Julia et les monstres perdus

Ben Hatke a vraiment le chic pour faire naître des héroïnes positives et inspirantes - ses cinq filles sont à coup sûr une source d'inspiration inépuisable...

Sa trilogie Zita fille de l'espace est devenue un incontournable du Cabas. Julia accompagnera les plus jeunes, les amusera sûrement. Il faut voir avec quelle détermination elle crée l'harmonie entre tous, de quelle manière elle met la différence à profit pour permettre à chacun de trouver sa place.
Cet album réjouissant, plein à ras bord de vie et de mouvement est à mettre entre toutes les mains !

Julia et les monstres perdus
Ben Hatke
Dargaud Jeunesse, 2015

Retrouvez ici le craquage du Cabas et de Fiston 1er
pour les deux premiers tomes de Zita et pour le troisième.

Publié dans albums, Ben Hatke, Dargaud

Commenter cet article