La belle et le fuseau

Publié le par Za

La belle et le fuseau
La belle et le fuseau

Ils avaient des noms, ces nains, mais les êtres humains n'étaient point autorisés à les connaître, ce genre de choses étant sacrées.
La reine aussi avait un nom, mais par ces temps on ne l'appelait plus que Majesté. Les noms n'abondent pas dans ce récit.

- Deux contes revisités avec intelligence pour n'en faire plus qu'un...
- Normal. Neil Gaiman transforme en intelligence tout ce qu'il touche comme l'autre, dont j'ai oublié le nom, le faisait avec l'or.
- Midas.
- ?
- Celui qui transformait ce qu'il touchait en or. Deux contes, donc. La Belle au bois dormant, bien sûr mais aussi Blanche-Neige, l'héroïne de cette histoire vénéneuse, accompagnée de trois des nains.
- Mais quelle Blanche-Neige ! Guerrière en armure, qui n'hésite pas à planter là son prince, la veille de leur mariage, pour courir l'aventure.
- Pas sûre d'ailleurs, que ce mariage l'emballe vraiment.
- Je ne te le fais pas dire !

La belle et le fuseau

- Tous les éléments du conte classique sont là : le château entouré de ronces, une vilaine sorcière super maléfique, un fuseau... Et puis le conte prend des chemins de traverses. Neil Gaiman le tord allègrement pour en faire une histoire originale et ébourriffante.
- Et Chris Riddell, dans tout ça ? Parce qu'on parlait d'or, tout à l'heure...

La belle et le fuseau

- De l'or, il y en a ! Dans les doigts de Chris Riddell, dans son oeil. Des images vertigineuses, noir et blanc, trouze milliards de petits traits (je suis fasciné par les petits traits et l'art si subtil de la gravure), et quelques touches d'or comme autant de points d'exclamation. Sa reine n'échappe pas aux stéréotypes cependant. Je lui ai trouvé un petit air de Lara Croft - le costume moulant sur des jambes interminables.
- Pfff, jalouse...

La belle et le fuseau

- S'tu veux, et j'admets que c'est aussi ce qui donne au conte cette allure moderne. Mais ce serait ma seule micro-réserve parce que pour le reste, c'est du grand art, de l'envoûtement. Les personnages ont autant de relief dans le texte que dans le dessin.

La belle et le fuseau

- Alors, conclusion ?
- Alboom !

La Belle et le fuseau
(The Sleeper and The Spindle, 2013-2014)
Neil Gaiman & Chris Riddell
traduit de l'anglais par Valérie Le Plouhinec
Albin Michel, 2015

 

logo challenge albums 2015

Commenter cet article

L'or rouge 04/03/2016 16:43

Je constate que définitivement tu réponds à tous les commentaires sauf aux miens, il y a un problème Za ? Je serais curieuse de le savoir...

Za 04/03/2016 20:07

Oh non... Je suis désolée que tu ais pu penser ça chère l'Or... Il n'y a aucun problème et surtout pas avec toi ! Je t'envoie des bises !

L'or rouge 20/02/2016 16:56

Ahhh, Chris Riddel !!! Moi et PetitDernier on est totalement fan :0) Et si en plus c'est de Neil Gaiman (dont j'ai adoré Coraline et L'océan au bout du chemin) Je mets ton billet dans vos plus tentateurs (en jeunesse)

Za 04/03/2016 20:04

Jette donc un œil au compte Instagram de Chris Riddell, on y voit le "work in progress" et c'est assez grandiose !
https://www.instagram.com/chris_riddell/

MF 11/02/2016 18:47

Trop envie de le lire. J'adore Neil Gaiman!!!!!!!! tu découvres toujours de ces pépites.

Za 11/02/2016 19:13

Celui-là, c'est ma bibliothécaire qui me l'a conseillé. Mais je suis archi-archi-fan de Chris Riddell et de Neil Gaiman aussi, oeuf corse ! Alors, les deux ensemble, rhâââ !

Céline du tiroir 11/02/2016 18:23

Bel alboom, pour sûr, et belle chronique !

Za 11/02/2016 19:13

T'as vu, j'avais convoqué mon ami imaginaire !
;)