Broutille

Publié le par Za

Au royaume des histoires, au royaume des images, Claude Ponti est roi.

 

Les albums de Ponti, connus & archi-connus, lus et archi-lus sont des objets étranges, où chacun trouve à mastiquer, petits et surtout grands. Ils ont curieuse allure ces livres, trop grands, pas faciles à caser sur les étagères, mais j'aime les choses & les gens inclassables, et le désordre ne m'a jamais fait peur ! Cest ça, Ponti: du désordre, celui qui donne vie aux objets, qui transforme les êtres, qui crée. Et du désordre de Ponti naissent des mondes entiers et sans limites, des cieux où nagent des arbres, des peurs,  des métamorphoses. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si l'un de ses impayables poussins s'appelle Foulbazar...

 

Petit bonheur inattendu,

vendredi soir, Petitou a rapporté ceci de la bibliothèque de l'école

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/516V9A70T7L._SS500_.jpg 

un qui m'avait échappé

un grand cru classé de 1991

Broutille

 

Et voici Adèle, endormie dans son lit, à rêver d'une poupée qu'elle n'a pas encore. La chambre d'Adèle ! Elle aurait pu être ma chambre de petite fille, elle pourrait encore être mon refuge des jours de pluie fine, de neige épaisse... Ce dessin m'a happée, hypnotisée.

 

chalbre d'adele026

Le dessin de Ponti est tout entier dans cette chambre, dans ses détails minutieux, dans les yeux endormis d'Adèle.  Broutille va naître du rêve d'Adèle. Broutille et sa jolie maison entraperçue sur plusieurs pages... Une maison où, là encore, je pourrais passer quelques heures au frais ou au chaud, selon la saison:

 

maison broutille027

 

Broutille est une raconteuse, une rencontreuse d'histoires: un poisson-silence, une enfant-lune, un mangeur de lapin,  un cornichon épris de grands espaces, un monstre de fumée accompagné d'un cortège plutôt inquiétant de "poupées inachevées, celles qui n'ont pas été assez aimées pour exister complètement. Mais elles ne peuvent rien faire. Ce sont des mal-rêvées, elles ne sont que fumée".  Broutille, elle, trouvera tout naturellement sa place dans les bras d'Adèle encore endormie.

À peine lue, Broutille a été immédiatement relue, dimanche matin, sous la couette, dans les bras, pendant que dehors l'orage s'époumonait. Et quand je pense qu'il faut le rendre vendredi prochain... je me console aussitôt en constatant qu'il est toujours disponible dans les bonnes librairies, édition l'École des Loisirs !

 

Pour en savoir plus sur Claude Ponti, il existe un petit livre passionnant & néanmoins collector, à une époque disponible gratuitement à l'École des Loisirs ou si votre libraire était gentil, il vous en faisait cadeau (ce qui m'est arrivé, à Saint-Omer, Pas de Calais, en fait, il en avait un stock et je crois que ça l'encombrait...).

 

ponti-foulbazar028.jpg

 

 

Ponti est à l'initiative d'un projet passionnant, musée en ligne d'oeuvres d'enfants:  le Muz , allez-y voir!

 


Commenter cet article

christine 08/06/2010 21:55


Ponti, j'aime à peu près tout, avec une tendresse particulière pour l'Arbre sans Fin, et surtout pour La Tempête...
Moi aussi je voudrais tant que ma maison largue les amarres un jour de pluie pour aller découvrir le monde.
Et même si ce sont effectivement plutôt des livres pour adultes, les enfants rentrent dans son monde de façon incroyable.


Za 09/06/2010 13:05



Et Ma Vallée ! Et le Mange-poussins !


Le truc que j'aime moins, c'est le prix de son dernier album: une trentaine d'euros !  Il y aurait pas comme un début d'abus, par hasard ?



karine 08/06/2010 19:12


et béh!!! à moi aussi, il m'a échappé celui là!! il faut que je le trouve lors de notre prochaine virée à la médiathèque... biz"""


Za 09/06/2010 13:06



Tu verras, c'est un délice !