ce que je dois à Quentin Blake...

Publié le par Za

D'abord, une compagnie de lecture. Ses illustrations des romans de Roald Dahl, des heures durant, dans une jubilation parfois contagieuse. Je m'explique. En ce moment, mon one-maîtresse-show est consacré à la lecture d'"Un amour de tortue".

 

tortue.jpg

 

 

Le trait de Quentin Blake sur la page est un véritable soutien à la lecture à haute voix, les personnages sont déjà vivants, les voix naissent naturellement (voir la grrrandissime sorrrcièrrre).

 

Je dois aussi à Quentin Blake quelques agréables moments d'été, passés avec un petit cahier,  un crayon 2B et ceci:

 

 

dessiner.jpg

 

 

 

Si, comme moi, vous êtes un gribouilleur informel et presque honteux, jetez-vous sur cette méthode à la fois foutraque et sérieuse qui, si elle n'a pas la prétention de vous apprendre à bien dessiner, aura au moins la vertu de vous faire rire et surtout de vous dé-com-ple-xer ! Il n'y a qu'à voir ma nouvelle bannière dont, en même temps, et maintenant que j'en parle, je ne suis pas peu fière !

Grâce à cette indispensable méthode, vous apprendrez à dessiner des bêtes et des bestioles, chiens, lapins, oiseaux, chevaux, cochons, crocodiles, mais aussi, beaucoup plus délicat, vous vous lancerez avec allégresse et confiance dans la représentation du couinard nerveux, de l'éberluette à longue queue, ou encore du terraçon clouté... L'ombre, la perspective sont aussi traités avec le plus grand sérieux. Le chapitre consacré à "l'indicible beauté du visage humain" est un  délice... Un exemple:

 

 

blake1005.jpg

 

 

 

Les textes de cet ouvrage sont drôlissimes, porteurs de conseils définitifs et qui vous accompagneront votre vie durant.

"Dessinez, produisez, inventez. Ne jugez pas votre travail. Évitez de vous crisper quand quelqu'un regarde à travers un de vos dessins sans le voir - et ne vous envolez pas sur les ailes de l'extase pour peu que quelqu'un d'autre les adore. Ici, vous travaillez pour vous-même. Et pour votre maman, évidemment."

 


Commenter cet article