Devenir un ogre ! Quel projet admirable pour un enfant ambitieux !

Publié le par Za

Cette maxime est tirée de l'admirable ouvrage "les Ogres, encyclopédie thématique de l'ogritude" (Albin Michel).

Dans un préambule délicieux, l'auteure du texte, Sylvie Chausse, nous prévient : "L'aspect scientifique de cet ouvrage peut rebuter. Qu'on le comprenne : l'auteur n'a nullement le désir d'amuser, mais celui, tellement plus noble, d'instruire."


Ce traité fort instructif, donc, est  magnifiquement illustré par Christophe Durual et Philippe-Henri Turin. J'en ressors incollable sur les délicats us et les remarquables coutumes des ogres, leur anatomie, leur vie sexuelle, sans parler, évidemment de l'impressionnant chapitre consacré à la gastronomie... Et je ne peux m'empêcher de vous livrer un extrait de la recette du Bourguignon qui commence par : "Prendre un vigneron de Bourgogne" et se termine ainsi : "Une variante plus relevée, voire exotique, de cette recette se fait tout simplement en prenant le vigneron au moment où il est est train de sulfater sa vigne."
Ce livre, fort instructif donc, et tout à fait sérieux, vous évitera bien des déboires en vous apprenant, par exemple, comment faire la différence entre une montagne et un ogre endormi. Et surtout... Et surtout... Voilà :  je me dois de vous livrer une dernière citation, car la découverte que j'y ai faite est susceptible de bouleverser votre vie, en tout cas, votre prochain mois, surtout si des petits enfants peuplent vos entourages... Bon, allez, j'y vais... "En hiver, l'ogre complète son costume par un habit bordé de fourrure qu'il choisit souvent de couleur rouge afin de ne pas se confondre avec la neige ou les bois noirs. A cette saison, les plus âgés se laissent pousser la barbe pour avoir le menton au chaud." Et quand vous saurez  que "la hotte en osier, permet à l'ogre de transporter facilement les enfant capturés pour avoir les mains libres", votre effroi sera complet et vous vous ruerez chez votre libraire pour faire l'acquisition de cet ouvrage essentiel !

 

Les Ogres

Sylvie Chausse

illustré par Philippe-Henri Turin & Christophe Durual

Albin Michel Jeunesse, 1993

Commenter cet article

The King Of The Thousands 22/11/2009 10:42


Ah, du coup je comprends mieux les gens qui en décembre, font pendre à leurs fenêtre des peluches rouges détrempées, à barbe blanc sale dégoulinante, avec une hotte pleine de feuilles mortes et de
saletés !

C'est pour laisser un message d'avertissement aux ogres !!!!!

On va vous pendre si vous venez prendre nos enfants !!!!

Heureusement, mes enfants sont grands, je n'ai plus besoin de faire peur aux Ogres. Maintenant qu'ils votent, je pourrais peut-être faire pendre à ma fenêtre une boîte de camembert Président ?