fleur de lune

Publié le par Za

Mr Ribblestone vit seul sur une île. Il est aux commandes d'un jardin bien en ordre, dûment étiqueté. La lumière y est parfaite et chaque insecte, chaque animal y a un nom. Si désordre il y a, sa luxuriance est maîtrisée, percée de passages secrets connus seulement du maître des lieux.

Un jour pourtant, la quiétude du jardin est troublée par une plante minuscule. Un plant de rien du tout qui a poussé sans autorisation, et qui croit et se développe de manière inhabituelle. L'ordre du jardin en est bouleversé. Mr Ribblestone aussi, qui va devoir se laisser embarquer par le merveilleux, le pas prévu.

Voici la trame toute simple du texte fouillé et minutieux d'Einar Turkowski. Mais même sans le texte, sans l'histoire proprement dite, cet album m'aurait accrochée. Voyez la couverture et revenez me voir dans un quart d'heure qu'on en cause.

Si vous n'y êtes pas perdu.

Et lâchez mon livre.

Tout de suite.

 

fleur-de-lune035.jpg

 

Une pure folie de détails, d'enluminure, de fioritures, où la machine et la plante se mêlent si intimement, dans un univers si touffu, qu'elles finissent par se confondre. Et c'est sans parler des bestioles qui grouillent et volettent à un tel point que le dessin en devient bourdonnant.

 

fleur-de-lune036.jpg

 

Et le vent ! Le vent qui secoue tout ça régulièrement, soulève les pollens, envoie valser l'agencement des choses et des êtres. Chaque arbre est unique ou, en tout cas, traité comme tel. Le feuillage, les écorces, tout tend vers le bruissement. C'est l'album le plus sonore que j'aie jamais vu !

 

fleur-de-lune037.jpg

Einar Turkowski vient de faire une entrée fracassante dans ma bibliothèque, directement au rayon des présssieux ! Je ne me lasse pas de cet album au trait inquiétant à force d'être parfait. Le travail d'édition parachève le tout : la blancheur du papier ni glacé ni trop mat, le noir brillant et sans fin... Volume, profondeur, relief, nuances de gris, recoins à se perdre. Et je prends l'escalier illico pour voir ce qui se trouve au bout.

 

Einar Turkowski

Fleur de lune

(Die Mondblume)

texte français de Christophe Le Masne

Autrement Jeunesse, 2009

 

Jetez un oeil au site d'Einar Turkowski !

Commenter cet article

Yann 05/03/2013 22:59


Fatche ! Heureusement que tu es là pour les signaler, j'ai plus de mal à les intercepter, maintenant... Ah ! Tout de même : tu dois connaître la série des Pettson et Picpus de Sven Nordqvist, non
? Si ça tombe, tu en as déjà parlé et j'ai l'air bête...

Za 06/03/2013 17:52



Oh mais que oui ! (non pas que tu aies l'air bête mais oui, je connais et j'aime beaucoup !)


Nordqvist a un art du désordre qui me  met en joie. Et d'ailleurs, si ça tombe :


http://le-cabas-de-za.over-blog.com/article-pettson-picpus-99843831.html


Et, rien à voir, j'ai souscrit ! (courrier en route)


 



l'or des chambres 23/02/2013 13:47


Waou !! Les illustrations sont magnifiques  !! J'aime rencontrer ce style de monde totalement onirique,
totalement merveilleux et complètement loufoque... Et le noir et blanc ; quelle classe !! Bon week end Za

Za 25/02/2013 15:08



Heureuse que tu aies trouvé une petite dose de rêve dans ta pause hivernale !


des bises, ma l'Or !



Syl. 20/02/2013 19:05


Ca m'a l'air tou beau !!! j'aime ces dessins. Ca fait rêver.

Za 22/02/2013 19:14



C'est un univers qui embarque loin, loin, loin...



Marie-France 20/02/2013 08:27


Qu'il a l'air beau!!!!!!!!!!

Za 22/02/2013 19:13



Et pas que l'air, ma chère !


C'est mon coup de coeur de Montreuil ! (et encore c'est même pas moi qui l'ai vu en premier...)



Eze3kiel 20/02/2013 00:15


Bonsoir,


Je vais m'empresser de trouver cet album.


Si tu ne le connais pas encore, je te conseille de lire "Le pêcheur de nuages" du même auteur, avec également des graphismes magnifiques !

Za 22/02/2013 19:10



Et tu vas te régaler !


"Le pêcheur de nuages" est au programme, bientôt !