l'oracle du vendredi

Publié le par Za

Petit jeu idiot.

Prenez un iPod argenté (c'est impératif), branchez-le sur un ordinateur portable rouge (c'est préférable), dépourvu du programme iTune. Ouvrez le dit iPod. Les milliers de chansons qu'il recèle apparaissent sous forme de fichiers anonymes (en tout cas chez moi). Jusque là, vous me suivez ? Cliquez au hasard et écoutez ce que l'oracle a à vous dire...

 

Hier, dans une classe déserte d'enfants mais envahie de cahiers à corriger, voici les deux chansons qui sont sorties de son chapeau - car l'oracle porte un chapeau melon c'est comme ça.

J'ai eu du mal à y croire, mais la première, c'était la Valse du blues du livre, de l'indépassable Sanseverino. Je suis sûre que cette chanson amusera nombre d'entre vous...

 

 

Épatée par cette coïncidence, j'ai ouvert une autre chanson, au hasard, et je me suis arrêtée là, tant ce texte m'est cher, tant cette voix me manque.

 

Tendre l'autre joue

lorsqu'on s'embrasse l'une

pondre des poutous

comme un prunier des prunes...

 


 

Vous en connaissez beaucoup, vous, des chansons avec le mot poutou dedans ? Alors, rien que pour ça, pour ce mot si doux à mon oreille, pour ce mot qui claque sur ma joue... Un mot comme on n'en fait plus, tendre et enfantin, qui me rappelle les cartes de mes grands-parents, celles qui finissaient par gros poutous. J'aime aussi sa variante régionale, et dont je n'use qu'avec quelques happy few, poutounas. Et que dire de la version redondante et pléonastique, pour ne pas dire rabelaisienne, gros poutounas, voire même, dans les grandes occasions, énhaurme poutounas !

Alors ce mot, que j'ai refait mien depuis quelques temps, s'il vous plait, je vous l'offre.

Et je confie au vent frisquet d'octobre,

pour qu'il vous les apporte,

quelques tendres poutous.

Publié dans chansongs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

The King of The Thousands 10/10/2011 22:00


Potom potom, c'est le cri des balles rebond avec lesquelles je joue parfois le mercredi soir...


Za 11/10/2011 15:02



Bien sûr, bien sûr...



The King of The Thousands 09/10/2011 21:31


@Caroline : poutous poutous, à ne pas confondre avec potom potom ;-)

@Zette : ça t'embête pas si je me sers de ton blog pour parler à ma Poune ?
Allez, plein de poutouzes pour payer la location du blog :-)))))))


Za 10/10/2011 18:16



Non, non, je t'en prie... A condition que tu me dises ce que "potom potom" veut dire !!



Carotte 08/10/2011 14:21


Plein d'énormes poutous !!! :) :) :)
J'adore aussi... poutous, poutous, poutous...


Za 08/10/2011 19:23



C'est un bonbon, ce mot, aussi délicieux à dire qu'à écrire, quant à le mettre en pratique, je ne te dis que ça...



Karine 08/10/2011 13:16


Nous aussi on te fait des poutous énôôôrmes!!!
Karine et sa tribu


Za 08/10/2011 19:24



Merci les indiens de Moselle !



christine 08/10/2011 13:07


Poutous.. Ce joli mot je l'ai découvert dans la merveilleuse saga de Robert Merle, Fortune de France, dont j'ai lu les 18 tomes (ou à peu près) au gré des années.
Cette addiction, partagée en famille, a laissé quelques séquelles dans notre vocabulaire (certes...) et m'a donné le goût de ce mot qui claque et caresse comme des gros baisers d'amitié.
Alors des poutous pour toi, ma zette !


Za 08/10/2011 19:26



Et ce certes trahit le Huguenot, si je ne m'abuse...


Cet article est en train de déclencher une vague poutounière qui me ravit au plus haut point ! Poutous à toi, ma Christine !