le héron et l'escargot

Publié le par Za

heron_.jpg

 

Monsieur le Doyen de la Faculté,

éminents confrères,

 

Il est grand temps !

Il est même plus que temps ! Plus tard serait trop tard. Oui, chers confrères aujourd'hui réunis, il est urgent d'étudier ce cas étrange et qui défie toute logique : le cas Mathilde Magnan. Voici, messieurs, mesdames, une jeune femme  qui l'air de rien, en s'excusant presque, vient de balancer un album dans la mare, qui dis-je, un pavé dans le marigot !

Armée de son seul crayon, mais encore nous faudra-t-il un jour examiner le-dit crayon, mademoiselle Magnan vient de donner vie à un héron. Un héron cendré, ardea cinerea de la plus belle espèce, qui semble à chaque page s'affranchir du papier, un oiseau qui nous scrute de son oeil vif avant de s'envoler. Chaque double-page, impeccablement construite, nous le donne à voir sous un angle différent, la patte affûtée, l'aigrette insolente. Le crayon précis des plumes contraste avec un arrière-plan juste esquissé, parfois abstrait, diffus, aux couleurs automnales évoquant la terre, la feuille morte. Et que dire de cet escargot, passablement ahuri, cet escargot au pied si réalistement rendu, aux replis peu ragoûtants - quoique alléchants pour certains. N'oublions pas le texte qui se balade au gré des pages, élégamment vêtu d'une police d'écriture tout à fait dans le ton.

 

lire-relire-4-8306.JPG

 

Alors, comment tout cela est-il possible, chers confrères ? J'avoue n'y rien comprendre. Ah, mes infortunés amis, je vous dois la vérité. Ce n'est pas un cas mais deux que je soumets à votre sagacité. Car ces animaux parlent. Oui, m'entendez-vous, ils parlent ! Grâce à Marie-France Chevron, ces bestioles s'expriment comme vous et moi. Enfin mieux que vous et moi, car ils manient la rime avec élégance et choisissent leurs mots avec plus de soin que vous n'en apporterez jamais, le matin, au choix de votre cravate. Dans un vertigineux procédé, le héron et l'escargot dialoguent à travers la voix d'une grenouille qui conte leur histoire. Et quelle est cette fable que leur souffle Marie-France Chevron ? Que la loi de la nature, aussi dure soit-elle, demeure intangible. Qu'un héron, fût-il oiseau de papier, n'en demeure pas moins un prédateur. Qu'un escargot, même s'il a eu le bonheur de s'envoyer en l'air avant son trépas - et vous me pardonnerez ce trait scabreux - n'en demeure pas moins comestible. 

 

lire-relire-4-8308.JPG

 

Voilà pourquoi je vous ai réunis. Pour que vous m'aidiez à comprendre par quel miracle ces deux personnes, par ailleurs tout à fait respectables, ont réussi ce genre d'album à la fois classique et terriblement moderne. Il faut évidemment associer à ce travail magnifique leur éditeur audacieux autant qu'il est exigeant. Pour terminer, je vais faire circuler parmi vous mon propre exemplaire de cet album. Avant de l'ouvrir, vous veillerez, s'il vous plaît, à vérifier que vous avez les mains propres.

Ben quoi ?

 

Marie-France Chevron & Mathilde Magnan

Le héron et l'escargot

éditions courtes et longues

février 2013

 

 

 

 

petit aparté...

également dans le catalogue

des éditions Courtes et longues,

ce livre consacré aux photos de Félix Thiollier.

51tEig2KBSL._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thomas Galifot

Félix Thiollier, photographies

novembre 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bouma 28/03/2013 09:04


chouette je fais partie de tes confrères :-)

Za 28/03/2013 22:03



C'te question !



bouma 26/03/2013 14:04


un bel album voyageur chez les éditions courtes et longues... en tout cas bravo pour ta prose, ça donne envie de le lire et faire partie de tes confrères...

Za 27/03/2013 16:38



Mais tu fais partie de mes confrères, de ceux qui lisent, peinards, sous un arbre...



Alice 25/03/2013 18:57


Très belle critique d'un album que je vais aller zieuter bien vite !

Za 27/03/2013 16:33



Allez, allez, zou !



Mathilde 24/03/2013 22:42


hiiiiiiiiiiiiii ! ayé j'ai réussi à poster un truc !!!


Alors je le redis : merci pour ce magnifique décorticage (limite déplumage de héron) !! Et je garde mon crayon au chaud (en fait, j'en ai deux.... un mine 0,3 et un bon gros 5B.... le tout est de
réussir l'alchimie des deux ;) ) !!


et le cas "Marie-France Chevron" est chic aussi ....

Za 27/03/2013 16:32



Mademoiselle Mathilde, je vous demande instamment de soigner ce crayon, de le chouchouter, parce qu'il a encore de longues et belles années de travail devant lui !


Comme son copain, le stylo de madame Marie-France !



Marie-France 24/03/2013 18:37


Ah lala !!!!!!!!Quel envol  !!! Je ne sais plus bien quoi dire...tellement je suis touchée.


haha "le cas Mathilde Magnan" , je suis aussi pour l'examen  du crayon!!!!!!!


Merci pour cette chronique qui donnera envie à plein d'autres personnes de nous lire.


Grand merci Madâââme Za !!!!

Za 27/03/2013 16:30



Oui, toi lecteur qui par ici t'es égaré,


apprends l'affreuse vérité...


Marie-France est mon amie, en vrai. Chacune connait les enfants, la maison de l'autre, on a bu, mangé ensemble, rigolé, lu, et aussi rien fait, à l'ombre, en buvant du thé.


Mais tout cela n'a rien à voir avec mon enthousiasme. Ou plutôt, tout cela ne fait que décupler mon enthousiasme pour cet album VRAIMENT réussi, VRAIMENT beau, VRAIMENT bien écrit.


Voilà.



Syl. 24/03/2013 13:23


Vu chez George, c'est un beau livre !

Za 27/03/2013 16:22



J'ai comme l'impression que le bouche à oreille ne fait que commencer...


Chouette !


Enfin... héron !


Voici le lien vers George : http://leslivresdegeorgesandetmoi.wordpress.com/2013/03/19/le-heron-et-lescargot-m-f-chevron-et-m-magnan/