les piqués de Peake # 2

Publié le par Za

 

Après Philippe-Henri Turin, le Cabas rend visite à un nouveau piqué de Mervyn Peake. Celui-ci navigue le plus souvent dans les eaux du Poisson soluble, créature subreptice et proprement impossible à pêcher, car à peine l'a-t-on aperçue qu'elle s'évanouit dans les flots, mais c'est une autre histoire...

Yann Fastier, auteur et illustrateur, a mis sa casquette de guide, et nous emmène dans les dédales de Gormenghast - si ce n'était la présence de petits cailloux blancs dans mes poches, je ne serais pas très rassurée...


titus groan

gormenghast


"Pendant des années, Mervyn Peake est resté pour moi un mythe.
Je devais avoir quatorze ou quinze ans quand j'en ai entendu parler pour la première fois dans un vieux numéro de Métal hurlant. Jamais critique ne m'avait autant donné envie de lire un roman : je connaissais déjà Jean Ray, Lovecraft, Tolkien et, par rebonds, un certain nombre d'autres mais Peake semblait d'une trempe un peu différente, plus « littéraire » peut-être, en tout cas plus singulière. Hélas ! Lorsque je me renseignai en librairie, l'édition Stock n'était déjà plus disponible, il n'en existait alors aucune autre et ils ne l'avaient même pas à la bibliothèque municipale ! Pendant les années qui suivirent, j'eus beau éplucher régulièrement les gros catalogues des Livres disponibles du Cercle de la librairie, aucune réédition ne s'annonçait. Jusqu'au jour béni où je trouvai enfin, et pour quinze francs, les deux premiers tomes de la trilogie à Emmaüs !

TitusEnfer.jpeg

 

 TitusGormenghast.jpeg

 

 

 TitusErrant.jpeg

 

La révélation fut à la hauteur de mes attentes. Peake ne ressemblait à rien de connu et, cependant, tout y semblait familier. On passait presque sans solution de continuité d'un univers à la Dickens à des visions cosmiques dignes d'un William Blake ! Ce sont ces contrastes qui m'ont le plus marqué, je crois. L'impossibilité d'assigner à cet univers une échelle stable produit à la lecture un sentiment de vertige que je n'ai retrouvé depuis chez personne d'autre.

 

titus alone

 

J'ai lu plus tard Titus errant,  dont le style s'avère si différent qu'on le met parfois au compte de la maladie. Quoi qu'il en soit, il faisait à la trilogie une conclusion en forme d'anti-apothéose, à la fois mélancolique et nécessaire.
Et, curieusement, je dois dire que j'en suis resté là. Bien sûr, j'ai lu ce qu'on trouvait d'autre en français : les Lettres d'un oncle perdu, Mr Pye, Capitaine Massacrabord et puis, bien sûr, Titus dans les ténèbres. Mais, je l'avoue, je n'ai jamais fait l'effort de pousser plus loin et, notamment, d'aller voir ses illustrations. J'avais tort, je sais... Car ses dessins ne font que confirmer mon sentiment : on y retrouve en effet la même singularité que dans ses romans, une singularité de la vision qu'on ne retrouve guère que dans l'oeuvre d'artistes comme William Blake, Roland Topor ou Bruno Schulz qui, comme par hasard, sont aussi des écrivains.

 

schultz01.jpg

Bruno Schulz (1892-1942)

 

À l'encontre d'un Arthur Rackham, dont l'oeuvre a été abondamment plagiée par toute une lignée de dessinateurs de plus en plus médiocres jusqu'à l'affadissement complet, ceux-là n'ont à ma connaissance pas de descendance directe.

 

jekyll84.jpg

 

L'illustration de Dr Jekyll & Mr Hyde échappe ainsi à tous les clichés du monstre pour faire place à une quasi-abstraction où seule la trace jaune du visage ramène un sens et suffit à évoquer toute la malveillance qui fait l'essentiel du personnage.

 

 

 

 

i41csl

 

Quant à ce dessin, il démontre à quel point Peake n'était pas seulement l'illustrateur spontané du Sunday Books et de l'Oncle perdu, mais aussi un technicien hors-pair.

 

Mais mon favori reste celui-ci...

 

irma-manuscrit.jpg

 

... un simple croquis mais qui en dit assez long sur le talent qu'avait Mervyn Peake à camper un caractère en quelques traits de plumes.

 

Qui aujourd'hui pourrait illustrer Gormenghast ?

Je répondrais... qu'il en faudrait toute une équipe !
Gapaillard, pour l'architecture, serait parfait.
Blutch ou Carlos Nine pour les personnages ?

Merci beaucoup, dit Za !

 

Yann Fastier est l'auteur, l'illustrateur de tout ceci et de bien d'autres livres encore...

neandertal.jpg  415JGQFZVBL._SS500_.jpg  61g-NFd8sEL._SL500_AA300_.jpg  pere-noel_.jpg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

l'or des chambres 26/02/2012 13:09


Oh Séraphine est noté dans ma LAL depuis que j'ai vu le film (splendide !!!) J'ai hâte de lire ton billet sur elle !! Bonnes lectures et bonnes vacances, bises

Za 26/02/2012 15:27



Ce livre tourne à l'école sans rejoindre sa propriétaire...


"Tiens, je te le rends !"


"Ah non, passe-le moi d'abord"


"Ouais, et moi après !"


Dès la rentrée, je fonce au Musée de Senlis voir les tableaux  de Séraphine qui s'y trouvent ! Il y en a d'autres à Paris, ce sera pour après !


J'espère que tu pourras te ménager des moments de calme pendant ces vacances



l'or des chambres 25/02/2012 19:31


Heureusement que Gormenghast m'attend sagement dans ma PAL, parce que sinon je n'en pourrais plus d'impatience qu'ils y soient.... Tu es vraiment branchée Gormenghast en ce moment... La dernière
illustration est vraiment fabuleuse, je l'adore... Vraiment beaucoup de personnalité... "Un sentiment de vertige à la lecture" ? Waou, il faut vraiment que je m'y plonge très vite !! Bisous Za,
et bonnes vacances

Za 26/02/2012 10:16



La dernière illustration... Irma ! L'impayable, l'inénarrable Irma...


Bonne lecture !Je t'envie de cette découverte !


Je pars en vacances avec :


- Séraphine, Françoise Cloarec


- Histoires bizarres de Balthazar, Chris Mould


- Augustus Carp, Sr Henry H. Bashford


- Le chevron, Pierre Bergounioux


et ce que je pourrais rencontrer sur place...


Bises !



Mirontaine 20/02/2012 16:11


Touchée!


Me coucherais plus joyeuse ce soir ;)

Za 20/02/2012 23:33



Mais de rien, Dame Mirontaine !



Margotte 20/02/2012 10:09


Oui, parle-nous encore de M. Peake, j'adore ces billets-là

Za 20/02/2012 23:33



Alors, si en plus tu m'encourages ! Merci !


Parce qu'il y a encore "Mr Pye", "Titus dans les ténèbres" et le "Sunday Book"...


Et peut-être d'autres piqués...


Bises !



turin 20/02/2012 08:17


Tourlou,


que ça fait du bien de lire l'amour d'un autre pour Peake. Et pour son Gormenghast. Illustrer ces livres relève , à mon avis de l'impossble. Tout d'abord parce que cet auteur à lui-même donné sa
vision de son texte. Qui mieux que Saint-Ex pour son petit prince? Qui mieux que Lewis Carroll pour son Alice? Les portraits des principaux protagonistes dessinés par Peake sont juste
magnifiques. Comment les imaginer avec d'autres visages, d'autres regards, une autre folie graphique. Ensuite on dirait que l'auteur s'est lui-même refusé à donner une vision précise à son
délire, les mots restant les plus forts pour l'imagination du lecteur. J'attends avec impatience les prochains "piqués de Peake".


PS: Je ne connaissais pas son Jekyll.... FABULEUX!!!! Merci beaucoup.

Za 20/02/2012 23:47



Euh... Qui mieux que Lewis Carroll ? Ben... Justement, Peake. Et Steadman. Tu ne vas pas dire le contraire. Si ?


Les personnages dessinés par Peake sont extraordinaires. Mais ne rêverais-tu pas des toits de Gormenghast par Gapaillard ? Remarque qu'il m'est arrivé d'imaginer ces toits, surmontés de dizaines
de chats, dessinés par toi...


Tu n'imagines pas à quel point ton post-scriptum me réjouit ! L'idée que tu aies découvert un dessin de Peake ici ! Waouw ! Alors régale-toi, le reste est ici ! Et c'est effectivement fabuleux !


 



The King of The Hairpuller 19/02/2012 22:17


Illustration for Shapes and Sounds : c'est donc lui qui a inventé Superman !!!


 


Bon, j'arrête de commenter les piques, je sens que mes visites ne vont pas toujours te faire plaisir ;-)


 


Bizettes

Za 20/02/2012 23:28



Alors, d'abord, tes visites me font TOUJOURS plaisir, surtout si c'est pour te moquer parce que comme ça, je ne pourrais jamais me prendre au sérieux. Donc, en plus, je dois te remercier (tu es
super fort) !


Alors, par contre, pour Superman, ben c'est comme d'hab, j'ai rien compris. Y un jeu de mot ? (non parce qu'avec toi côté jeux de mots, c'est des coups à devenir parano et à en voir partout même
- et surtout - où il n'y en a pas)


bizettossi ! (c'est de l'italien)



Mirontaine 19/02/2012 20:41


Je vais me coucher moins bête ce soir ^^

Za 19/02/2012 21:39






T'ai-je déjà dit combien tes visites ici me faisaient plaisir ? Non ? Eh bien, voilà, c'est dit !