margot

Publié le par Za

margot.jpg

 

Margot au bord de l'eau, Margot qui nage loin, avec ses bleus sur la peau. Margot qui nage trop loin. Qui aurait pu la protéger de la mer trop accueillante, trop douce à sa douleur ?

Plus qu'une histoire proprement dite, Margot est une évocation, toute de pudeur et de retenue, loin des démonstrations lourdingues des albums à thèmes. Une évocation qui n'impose pas, qui laisse le lecteur libre de rester au bord si l'idée de la fin de Margot lui est insupportable.

Les images de Delphine Vaute mêlent la beauté au malaise, le danger à la poésie. Crayon, collage et regard bleu. Des rêves naïfs, maladroits et fracassants. Les couleurs envahissent la page et l'on ne sait plus si ce sont des larmes ou l'eau de la mer qui restent accrochées au visage de Margot. Le texte de Fanny Robin, poignant mais d'une pudeur extrême est distillé en lettres bleues, comme pour se faire plus discret.

Et Margot reste dans nos mémoires, comme dans celle de ce garçon devenu adolescent.

 

Margot

Fanny Robin & Delphine Vaute

L'atelier du poisson soluble

mars 2013

 

Mélanie de la Soupe de l'espace

et Gabriel de la Mare aux mots parlent aussi de Margot.

Commenter cet article

Margotte 13/05/2013 07:25

J'aime beaucoup le dessin !

Eze3kile 10/05/2013 12:47

Cet album a l'air très émouvant...
Je ne connais ni Fanny Robin ni Delphine Vaute, je vais donc y remédier avec cette lecture qui me tente vraiment.
Merci pour cette future découverte.

Za 10/05/2013 20:06

Tu verras, c'est un livre bouleversant mais si pudique et élégant...

Syl. 08/05/2013 21:05

Za... c'est triste... cette couverture est touchante.

Za 09/05/2013 12:01

L'album l'est encore davantage.