miss peregrine et les enfants particuliers

Publié le par Za

51lfS3zFJWL._SS500_.jpg

 

Non.

Je ne vous raconterai pas Miss Peregrine et les enfants particuliers, que j’ai lu en deux jours.  N’insistez pas. Lisez plutôt le résumé de la quatrième de couverture, tiens !

Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante. Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement, l’immortalité.

Gnagnagnagnagna... Ah, l’indispensable résumé de la quatrième de couverture… Exercice de haute voltige ! Sauf qu'à mon sens, celui-ci n’a qu’un très lointain rapport avec l’histoire, à se demander si son rédacteur a seulement lu le roman jusqu’au bout.

Certes, il est question d’enfermement, d’immortalité mais point de réflexion sur le nazisme – convoqué ici de manière anecdotique, tant il est vrai que le nazi est un méchant très photogénique - et encore moins de réflexion sur la persécution des juifs – si ce n’est dans une scène où l’auteur frôle le (très) mauvais goût. À moins qu’il ne s’agisse d’une métaphore, mais si lourdingue que je me refuse tout simplement à l’envisager.

Mais alors, qu’est-ce qui se cache derrière cette énigmatique couverture, hein, hein ? Ne comptez pas sur moi pour soulever le moindre petit bout de voile sur cette histoire. Que dalle. D'autant que le livre est d'ores et déjà traduit dans une trentaine de langues (si, si !), c'est dire si c'est une découverte... L’intrigante photo de couverture devrait d’ailleurs suffire à vous mettre l’eau à la bouche. Regardez bien les pieds de la fillette, à quelques centimètres du sol, son regard fatigué, ce sérieux qui colle si mal à son âge...

Le texte seul ne brillerait pas par son originalité. Il brode autour de thèmes maintes fois abordés ailleurs : des enfants doués de pouvoirs particuliers, des créatures effrayantes, la quête de la vérité, un voyage dans le temps, une histoire d’amour…  Mais qu’est-ce que je raconte ? Oubliez immédiatement ce que vous venez de lire !

Non, ce qui m'a scotchée à mon hamac, c'est la maîtrise dont Ransom Riggs fait preuve pour son premier roman. 433 pages construites selon un scénario implacable, avec rebondissements et crescendo final – un bon film. D'ailleurs, ce serait pour 2013, avec Tim Burton dans le rôle du réalisateur ! Ransom Riggs est un vrai page turner à l’américaine (pléonasme), le genre d'auteur que vous suppliez de vous laisser aller faire pipi à la page deux cents, que vous implorez cent pages plus loin de vous permettre de souffler un peu vu que le hamac est désormais au soleil  et que je crame. Il y a du métier derrière tout ça, une technique impeccable, un pragmatisme d’horloger, un art qui ne laisse deviner ni ficelle ni échafaudage. Une fois que Miss Peregrine aura refermé ses serres sur votre nuque, vous comprendrez ce que je veux dire…

Mais l'idée géniale de Miss Peregrine repose sur les photos, qui illustrent le livre de leur glaçante étrangeté et lui confèrent un réalisme inattendu.6a00d8341c630a53ef0154324a70b4970c-320wi.jpg

 

Des photos que j’ai crues réalisées pour le livre, naïve que je suis, mais qui sont en réalité d’authentiques clichés, trésors de collectionneurs. Une fois intégrés à l’intrigue, de bizarres au premier abord, ils deviennent saisissants, mettent mal à l’aise et les moins spectaculaires feront courir de délicieux frissons le long de votre échine enduite de crème solaire…

 

tumblr_lqbuzrl0qG1r1daouo1_500-219x300.jpg

 

De ces images est née l'histoire, de ces enfants à mi-chemin entre Freaks et Edward Gorey. Edward Gorey que Riggs cite volontiers, comme une parenté qu'il partagerait avec Burton et qui me ravit au plus haut point."I was thinking maybe they could be a book, like 'The GashlycrumbTinies' ", he said "Rhyming couplets about kids who had drowned. That kind of thing."   (Los Angeles Times, 17 mai 2011)

51wwCH8f7lL._SS500_.jpg

 

Voilà, j’espère avoir été assez confuse pour vous donner envie d’aller voir Miss Peregrine et les enfants particuliers de plus près. Mais pas trop près, on ne sait jamais…

 

Miss Peregrine et les enfants particuliers

(Miss Peregrine's Home for Particular Children)

Ransom Riggs

traduit par Sidonie Van den Dries

Bayard Jeunesse, mai 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mel 01/09/2012 12:41


J'ai toujours flippé moi ^^
http://youtu.be/FlO74XmCjtQ

Za 01/09/2012 15:38



Elle est bien , ta vidéo, elle fait pas du tout peur... Et la musique...


J'avoue avoir flippé aussi en feuilletant le livre en librairie. Je l'ai reposé vite fait. Et puis après, je n'arrêtais pas d'y repenser. Envoûtée, j'étais ! Alors, une semaine après, je suis
allée l'acheter. Et je ne le regrette pas !


 



Violette 01/09/2012 08:31


alors là, tu m'intrigues encore plus que d'habitude ! ;-)

Za 01/09/2012 15:31



Où l'on apprend que d'habitude je t'intrigue un peu quand même !



emmyne 31/08/2012 13:05


Pour la nouvelle adresse, ayé

Za 31/08/2012 23:27



J'y cours !



Margotte 31/08/2012 10:06


Dans la vie, il faut savoir prendre des risques ! Tant pis pour les problèmes vésicaux à venir, je vais lire ce livre. La raison principale : bon billet bien sûr (il faut toujours ménager ses
copinautes), mais surtout, les photos ! L'un de mes dadas, c'est l'analyse du rapport texte/image, alors cette lecture, pour sûr, va me faire frémir

Za 31/08/2012 23:28



J'attends ton avis, dame Margotte !



jeneen 30/08/2012 15:24


ben voilà ! c'est si simple !!! 

Za 31/08/2012 23:28



N'est-ce pas ?



jeneen 29/08/2012 23:51


la couverture me donne des frissons !!!! Je rencontre cette petite fille dans la rue, je trépasse de peur !


bon, comme d'hab', je note, fripouille ! ah la la, je ne sais pas pourquoi je commence par toi en rentrant de vacances !!!!


biz

Za 30/08/2012 15:18



Mais parce que tu m'aimes, parce que je suis la meilleure !


C'est tout.



emmyne 29/08/2012 22:32


Aaah, je ne lis pas ton billet, il est dans les brouillons !


( nous sommes très en phase ces derniers temps, je constate ;))

Za 30/08/2012 15:18



Alors :


- j'attends ton avis,


- j'attends ta nouvelle adresse !


- et du coup, j'attends tes billets de rentrée...


des bises !



Mirontaine 29/08/2012 20:07


Fort tentant! hâte de découvrir les frissons sur mon échine...

Za 30/08/2012 15:17



Il devrait te plaire !



Marie-France 29/08/2012 19:33


Rooooooo la la carrément j'ai envie de le lire!!!!!!!!Za ....comment te dire...tu NUIS GRAVEMENT à mon porte-monnaie!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Za 30/08/2012 15:16



Mais je suis bénéfique à celui de Daniel, alors je suis contente !