moonfleet

Publié le par Za

Pour moi, Moonfleet, c'était ça :

 

contrebandiers-de-moonfl-ii08-g.jpg

 

 

images.jpg

 

 

moonfleet10.jpg

 

 

Moonfleet-ange.jpg

 

 

Un film d'aventure qui avait enchanté mon enfance. La classe de Stewart Granger - insurpassable, les trognes des piliers de taverne - grandioses, le visage d'ange du héros, l'ange au visage si effrayant du cimetière. Pour avoir retrouvé ce film à l'âge adulte, il n'a rien perdu de son efficacité, l'art de Fritz Lang transparaît à chaque minute, les images sont époustouflantes. Seul bémol, le doublage a atrocement vieilli, version originale obligatoire, donc !  

 

Mais pourquoi n'avais-je jamais lu Moonfleet?

C'est comme l'Île au trésor... Un jour on se réveille, on a... un certain âge,  et on se sent quelques lacunes côté pirates et aventures. Mais peu importe, ces livres sont tout aussi délicieux aujourd'hui que si je les avais lu à dix ans ! Meilleurs même !

 

 

9782859405175.jpg

Oh, la belle édition Phébus que voilà !

 

Dans le roman, John Mohune n'est autre que Barbe Noire, un pirate mort et enterré dans la crypte de l'église de Moonfleet. Son fantôme rôde, auréolé de convoitise... Ne dit-on pas qu'il aurait caché Dieu, enfin le Diable sait où, un fabuleux diamant ? Imaginez la lande froissée par le vent, bruissante de l'écho des vagues, des falaises dangereuses où l'on débarque clandestinement des barils d'eau-de-vie, des grottes profondes comme le remord, des tempêtes impitoyables... Prenez un jeune homme innocent - John Trenchard, faites-lui rencontrer un contrebandier droit et généreux - Elzevir Block, ajoutez un amour naissant et solide comme le roc, une bonne dose de suspens, des personnages ambigus et voilà de quoi passer quelques soirées accroché à ce livre comme un naufragé à sa planche !

 

Ainsi, j'étais resté tout ce temps allongé joue à joue contre Barbe-Noire en personne, à peine séparé de lui par une mince écorce de bois pourri, et je venais de plonger la main dans son cercueil et de lui arracher sa barbe ! Si jamais les méchants hommes avaient le pouvoir de revenir après leur mort et de poursuivre leurs méfaits, nul doute qu'il allait se montrer à l'instant et me tomber dessus. Une terreur panique s'empara de moi. Si j'avais été une jeune fille, je crois que je me serais évanouie. Mais je n'étais qu'un garçon et, ne sachant comment m'évanouir, je fis ce qu'il me restait de mieux à faire, c'est à dire m'enfuir, afin de mettre la plus grande distance possible entre cette barbe et moi.

 

- Mon garçon, dit [Elzevir], j'ai vu des hommes risquer leur vie pour bien des raisons: pour l'or, ou l'amour, ou la haine - mais jamais je n'en ai vu jouer avec la mort pour le simple plaisir d'aller retrouver un arbre, un ruisseau ou des pierres. Et quand les hommes racontent qu'ils aiment un endroit ou une ville, tu peux être sûr que ce n'est pas l'endroit qu'ils aiment, mais quelqu'un qui y vit. Ou bien ils ont aimé quelqu'un autrefois, dont ils veulent retrouver le souvenir. Ainsi quand tu me parles de Moonfleet, je devine qu'il y a là-bas quelqu'un que tu veux voir, ou que tu espères voir.

 

Je ne saurais trop vous conseiller la préface de Michel Le Bris, et terminerai par cette citation en exergue du livre :

 

Nous pensons qu'au-delà, il n'est rien de nouveau,

que demain sera pareil à aujourd'hui

et qu'à jamais nous resterons enfants.

William Shakespeare

Publié dans romans, J.M.Falkner, Phébus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jeneen 30/08/2011 12:15


J'adore les pirates, mais maman ne se souvient pas très bien du film sinon elle me les raconte. Jen (je vais relire le livre, oups ! Edith)


Za 30/08/2011 21:23



Petitou aime aussi beaucoup les pirates, surtout les pirates playmobils, avec leur super bateau et leur île au trésor. J'avoue y jouer aussi, et avec plaisir !!


D'ailleurs continuez à bien scruter le blog, il risque d'y fleurir des pirates, d'ici un mois, un mois et demi, nouveautés de la rentrée obligent...



l'or des chambres 18/08/2011 13:14


Bin mince alors je n'ai aucun souvenir de ce film... Mais j'ai du le voir, forcément... Quand au livre, je suis comme Noukette, je ne l'ai jamais lu... Mais, même si je ne ressens aucune attirance
spéciale pour les pirates, je me sens attirée... Tu sais te montrer très persuasive :0)
Bonne journée Za


Za 18/08/2011 16:44



Aucun souvenir du film ?  Impossible ! Quoi qu'il en soit, il est évidemment disponible en DVD.


Je suis assez fan de pirates, mais ici, le seul qu'on voit est à l'état de squelette, ce qui est déjà pas mal... Les héros sont des contrebandiers, en fait de braves gars, finalement pas plus
malhonnête que d'autres. Et c'est ce qui fait tout l'intêret du livre, cette ambiguité des personnages.


Je ne saurais trop te conseiller cette lecture !


Bonne fin de semaine !



Noukette 17/08/2011 22:16


Jamais lu non plus... Cela dit, je ne compte plus le nombre de "classiques" et d'incontournables qui n'ont pas encore croisé ma route ! ;-)


Za 18/08/2011 11:00



C'est pour ça, entre autres que je vais la jouer détachée de la rentrée littéraire... Trop de classiques, excellents à coup sûr, à lire avant de me jeter dans l'hypothétique !


D'ailleurs je suis en train de crawler dans Moby Dick, j'en ai encore pour au moins une bonne semaine...