mr howard

Publié le par Za

 

howard_.jpg

  Philippe-Henri Turin, Françoise Jay, Julie Ricossé

 

Howard a presque dix ans. 

 

Dix ans passés derrière les grilles de la demeure familiale, avec pour horizon un jardin peuplé de singes inquiétants - lubie de son père. Chaque jour, une foule d'adultes tissent autour de lui une solitude douillette et étouffante. Howard vit dans une maison de recoins et d'ombres, de tentures vertigineuses propices à toutes les aventures, d'arbres qui dressent des remparts. Au-delà des arbres, au-delà des grilles, il y a la ville, les usines du père crachant l'acier liquide, laissant s'échapper le brouillard vengeur.

 

Et Howard rêve. Il rêve de combats héroïques dans les ruelles suantes, de tournois à mort contre le Prince Brouillard, de créatures grouillantes et meurtrières nées du souffle du dragon, de forges cauchemardesques. Mais peut-on encore parler d'illusion lorsqu'au matin les draps sont tachés de sang...

mr howard 12

Howard a une nurse, Nutty, une fée étrange, un visage d'ange qui cache des chevaliers nocturnes, des dragons redoutables. Howard l'aime de toute la démesure de son âme d'enfant, inconscient. Tous les enfants ne sont pas innocents. Howard l'est. Une âme pure et délaissée, poussée à tuer les rêves, à tuer les vivants.

 

Les dessins de Julie Ricossé tissent la réalité avec le cauchemar, serrés, indissociables, comme dans l'esprit d'Howard. Ses personnages ont des regards profonds, affolés, ambigus. Et quel monde ! Noir, grouillant, inquiétant, vu à hauteur d'enfant, entre les murailles d'un château fantasmatique et les forges de l'enfer.

 

Le scénario, signé Françoise Jay et Philippe-Henri Turin, est haletant, peuplé de personnages hauts en couleurs - une mention particulière pour les scènes de pub ! Ce pauvre Howard, devenu un homme, raconte son histoire dans un bar des mers de Chine, échoué là après quatre ans de tranchées, dit-il. Et on cherche la sortie comme dans un train fantôme, jusqu'aux dernières pages et au dénouement, provisoire - j'espère.

mr-howard-sup.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jeneen 04/11/2011 16:15



nan, c'est moi l'âme sensible !!! 



Za 05/11/2011 12:37



Ah... Alors, il faudra qu'elle te ménage...



Jeneen 04/11/2011 00:24



merci Za, gente dame ! (c'est pas avant l'heure, je lui offrirai à Noël !) biz



Za 04/11/2011 11:12



Gaffe au Yark si la demoiselle à une âme sensible - pas tant pour les illustrations que Petitou a adorées, mais le texte...



Jeneen 03/11/2011 19:32



oups "qui le saiS."...........



Za 03/11/2011 21:39



Et dame Za, dans un geste magnanime, pardonna à Jeneen ce T malheureux !



Jeneen 03/11/2011 19:32



oui mais ça, il n'y a que toi qui le sait !!!


(j'ai mr Howard, très très beau...et commandé le yark...et acheté "dessine", Jen adore les illustrations sans texte et les dinosaures...elle est grande mais c'"est si beau....)



Za 03/11/2011 21:37



Ce ne serait pas Noël avant l'heure ?



Jeneen 03/11/2011 09:24



c'est ça ! l'avantage (entre mille !) de ton blog , c'est que ça me donne une excuse : je dis que c'est pour Jen, of course !!! 



Za 03/11/2011 15:48



Pour Mr Howard, tu vas avoir du mal à utiliser cet argument fallacieux : c'est pas de la BD pour minuscule... Mais qu'est-ce que c'est bon !



jeneen 22/10/2011 18:28


waouh, ça c'est de la BD ! je note, bien spur, tentatrice !!!! noir c'est noiiiir, il me resdte l'espooooooiiir ! -oui, bon, je m'emballe...) biz


Za 22/10/2011 22:34



Le noir et blanc intemporel permet de tout imaginer, il est d'un relief incroyable. Je vois que tu es comme moi : nous résistons à tout, sauf à la tentation !



Margotte 21/10/2011 13:57


Il y a un complot pour me faire acheter des bd aujourd'hui... (voir chez Elisabeth...). Bonne journée dame Za !


Za 21/10/2011 22:02



Oui mais, Mr Howard, Dame Margotte, Mr Howard !



Zouz 20/10/2011 12:21


Epatant et terrifiant = ça m'intéresse !


Za 20/10/2011 21:10



Il faut lire Mr Howard. Cette BD est profonde, onirique, terrible. Il faut lire Mr Howard.