néandertal (et des poussières)

Publié le par Za

Je suis énervée. 

La hausse de la TVA sur le livre, évidemment.

Mais pas que.

 

 

neandertal.jpg

 

Disons-le tout net, ce n'est pas parce qu'on est un auteur plutôt doué de ses dix doigts qu'on peut tout se permettre ! Ce recueil de nouvelles, à peine teinté d'anachronisme, nimbé d'un humour fin et délicat, est l'oeuvre de l'infréquentable Yann Fastier, dont la vocation de paléontologue saute aux yeux dès les premières lignes et dont le grand talent fait pâlir de jalousie Yves Coppens à tel point qu'il n'a pas signé la préface de ce livre, lui si prompt habituellement à se prêter à ce genre d'exercice. Laissez-moi reprendre mon souffle une seconde, j'écris rarement des phrases si longues... Mais il y des circonstances où franchement.

 

Il y a quelque chose des Tontons flingueurs chez ces Néandertaliens pur jus ! Je ne suis pas du genre sportif, alors, suivre les aventures de Yob le chasseur de gazelles et de ses congénères... Enfin, suivre, c'est beaucoup dire, moi, les épines dans les pieds, qu'il faut ensuite enlever avec les dents, la DRP (Dégustation Réciproque de Poux) je ne suis pas sûre de vraiment adhérer... Mais à part ça, ils sont plutôt sympathiques, les préhistoriques, un rien potaches, de mauvaise foi, couards, vantards, et picoleurs. Parce que, de ce côté-là... Et que du bizarre. Ils en descendent des calebasses de krög ! - une boisson fermentée à base de brôôhtt, pour ceux qui ne connaîtraient pas. Quand ce n'est pas du krüg, une boisson fermentée à base de mousse, pour ceux qui ne connaîtraient pas. Quand ce ne sont pas carrément des cocktails, mélange de boissons fermentées à base de divers trucs, rituellement consommées pour conjurer le déclin de l'astre du jour.

 

Et puis des fois, le dur s'attendrit. Et pas seulement quand on lui tape dessus, non.

Bon, évidemment, ma cousine Youna-Youna, elle fait bien ce qu'elle veut, hein ! on n'est pas mariés, je ne suis pas jaloux, mais en tant qu'équipier privilégié pour la cueillette des tatous, je me suis senti le droit de... Comment dire ? De lui signifier que mon affection lui était acquise pour autant que n'interféraient pas trop ostensiblement les manoeuvres de quelque individu ventripotent dont les gras appétits ne sauraient en aucun cas rivaliser avec les finesses de ma nature d'artiste.

 

Et cette histoire d'évolution... Bien encombrante, cette évolution. On ne peut plus se balader sur quatre pattes tranquillement, l'art rupestre n'est plus ce qu'il était, jusqu'aux bonnes vieilles méthodes de chasse qui se perdent ! Et je ne vous parle pas de ces moments curieux où Yob est gagné par la poésie, une faculté curieuse qui le fera exclure du joyeux mais viril groupe de chasseurs pour rejoindre celui des écosseurs de chenilles, certes moins aventureux, mais uniquement composé de filles, et pour les filles, la poésie, y a pas mieux.

 

lire-relire-2-5869.JPG

 

Au Panthéon de mes héroïnes favorites, aux côtés de Bonnemine, Ma Dalton, Mlle Legourdin, j'ajouterai désormais, si vous n'y voyez pas d'inconvénient,  Brââj-au-Beau-Nombril, la douce maman de Yob. Une femme comme on les aime, pas forcément un top model mais un caractère bien trempé, une qui ne s'en laisse pas compter, même en face d'une horde de primitifs sous l'emprise de boissons à base de rutabaga fermenté...

Alors comme on n'est pas des sauvages et qu'on connaît les usages de la politesse, on prévient d'abord qu'on va se fâcher, pour éviter tout malentendu. Et pour ça, le plus souvent, on envoie maman.

Elle fait ça très bien.

Ce n'est pas qu'elle ait une grosse voix, ma mère, ou qu'elle connaisse plein de gros mots... Non, son truc à elle, ce serait plutôt l'insinuation blessante et le lancer de mottes de terre.

 

Mais alors d'où vient l'énervement sus-cité ? Mais nom de nom, par le Grand Tatou Bigbaong !

 

lire-relire-2-5871.JPG

 

Je rigolais depuis une bonne heure, tout en voyant à regrets se pointer les dernières pages, je n'avais franchement pas envie de les quitter, les hirsutes. Et c'est là que tout a dérapé. La dernière nouvelle, celle qui s'intitule Octobre, mon mois préféré, mais c'est une autre histoire...

 

lire-relire-2-5873.JPG

 

Et j'ai arrêté de rire, ma gorge s'est serrée et mes yeux se sont remplis d'eau. Ce texte-là, tout en restant dans le ton du reste, est à part, suspendu, vaguement en phase avec mon humeur du moment. Je suppose que Môssieur Fastier doit être fier de son coup. Non, on ne fait pas ça à un lecteur innocent et qui ne vous a rien fait !

 

Ah oui, j'oubliais : ruez-vous donc chez votre libraire et achetez ce livre.

Sinon, je vous envoie Brââj-au-Beau-Nombril !

 

illustrations de Morvandiau,

Atelier du Poisson Soluble

mars 2011

 

Commenter cet article

Carotte 16/11/2011 19:29



Bon, en fait je l'ai reconnu braaj-machin-truc-au-nombril... Elle habite aux Milles et c'est ma mère à moi. MAMAN ! Sors de ce livre !!!!


Et sinon, ça fait envie :)



Za 16/11/2011 22:04



Ces nouvelles sont hilarantes et atrocement bien écrites !


Quant à la comparaison... Si l'on part de l'idée que je connais très bien ta mère, eh bien, je crois pouvoir dire sans me tromper, qu'elle est
nettement moins poilue que ma nouvelle amie Brââj !



Alice 13/11/2011 15:26



des néendartaliens, ça comptes-tu comme des monstres? Il est chez mon libraire... plus pour longtemps, je vais razzier! Tiens j'invente un mot!



Za 13/11/2011 16:44



Non, ils sont trop humains avec leur culte de l'apéro, leur mauvaise foi...


Razzie donc et reviens aux nouvelles !



Margotte 11/11/2011 10:13



Je veux bien lui offrir le thé, moi, à Brââj la belle ! Elle sera peut-être moins ennuyeuse que certaines de mes contemporaines blondifiées (ne hurlez pas, je n'ai pas dit "blondes", j'ai dit
"blondifiées", ce qui induit une subtile différence). Tout cela me donne envie de courir revoir le dernier Herzog !!!!! Il faut que j'en parle sur mon blog, c'est un magnifique documentaire sur
l'art pariétal pour lequel j'ai un faible, nom d'un ours des cavernes ;-)



Za 11/11/2011 12:20



J'attends ton article !


Et puis, sur les rugueuses, les contrariantes... Je vais bientôt retourner à la lecture des lettres d'une autre de mes idoles (en vrai) : Calamity Jane !



jeneen 10/11/2011 18:38



ooooh tentatrice, lance-le donc ce challenge...qu'on ait une excuse pour acheter tous ces albums !!! Jen l'attend !


biz



Za 11/11/2011 12:18



Allez, j'y vais début décembre ! (le logo est prêt )


En attendant, grand cri d'amour pour nos librairies chéries, à relayer de blog en blogs, si le coeur t'en dit...



Mira 09/11/2011 16:57



Cher Père Noël,


cette année je suis très embêtée. je voudrais beaucoup de livres. Le mieux, c'est que je t'envoies le lien de "le cabas de Za" et tu choisis au moins 18 livres. Merci.



Za 09/11/2011 21:28



Chère Mira,


Cette année, je risque d'être un peu débordé. Encore que depuis quelques semaines la crainte du Yark ne transforme les enfants sages en pestes ignobles, ce qui simplifie mon travail - tout en
compliquant celui du Père Fouettard, mais pour une fois qu'il bosse, celui-là... Quoi qu'il en soit, ma chère Mira, essaie plutôt d'envoyer ta liste à mon assistant. Tu le reconnaîtras aisément :
il a un léger accent et il tient une chaleureuse librairie à Murat, dans le Cantal, j'ai oublié le nom de la rue, mais tu ne peux pas te tromper, c'est celle qui grimpe sec...En plus,
"Néandertal", je sais qu'il l'a, c'est même Za qui me l'a dit !


Grosses bises, chère Mira !



Yann 09/11/2011 14:49



Merci ! Bon j'envoie le chèque à la même adresse que d'habitude ?


Non, sans dèc', ça me fait très plaisir. La récompense d'une vie d'effort.



Za 09/11/2011 15:39



Oui, sauf que la TVA augmente ici aussi ! 


Sans dèc' non plus, j'ai passé une excellente soirée à picoler avec les hirsutes, euh ! à lire tes nouvelles... Sinon, tu crois que ça fermente bien les feuilles mortes ? Parce que j'en ai plein
le jardin...


 



Jeneen 09/11/2011 13:31



ah je l'avais repéré chez le poisson soluble, depuis que grâce (à cause ?) de toi, j'y ai trainé mes guetres poour Jen ! un beau moment d'humeur, et of course, je note (il faut que j'arrête de
venir chez toi !!!! Mais Jen aime ton blog...alors...l'excuuuuuse)



Za 09/11/2011 15:34



J'espère que tu as une grosse médiathèque à proximité...


J'ai beaucoup ri en lisant ces nouvelles !


Et puis, deux albums du Poisson à venir... ça va finir par sentir la marée, ici... Deux albums qui auraient leur place dans un monstrueux challenge, par exemple, je dis ça...