sttellla

Publié le par Za

sttellla-copie-1.jpg

 

Je n'ai jamais eu peur d'enfoncer les portes ouvertes - c'est tellement moins fatigant.

Alors, oui, j'aime Sttellla.

Et ce disant, je vais sans doute me griller auprès des gens de bon goût. Je vais sans doute provoquer des haussements de sourcils gênés chez les amoureux de la chanson sérieuse. Je vais sans doute m'attirer les foudres des défenseurs de la langue française, en l'occurence wallone. Mais depuis que Petitou chante en boucle "la banane" de Katerine, je ne risque plus rien.

Rien.

 

Sttellla, donc.

 

 

Pour ceux qui n'en croiraient pas leurs oreilles, si, si, vous avez bien entendu :

 

Elle était italienne, c'était l'étrange napolitaine...

 

Elle était bien élevée, ce sont des choses qu'iceberg...

 

Louons donc au plus haut des cieux le talent intersidéral de Jean-Luc Fonk, grand manitou de la chanson à chute. Il faut bien avouer que musicalement, on est tellement loin dans le second degré, mais loin, si loin, que je n'épiloguerai pas.

 

sttellla.jpg

 

 

Pour aimer Sttellla, il faut supporter le calembour forcené, ne pas craindre l'à peu près, bref, seuls les tout terrain de l'humour survivront à cet article. Quant aux autres, j'espère qu'ils me pardonneront, reviendront sur ce blog - dont je promets de faire remonter le niveau dès que possible... c'est à dire quand j'aurais fini de me bidonner en lisant la liste des titres des chansons de Sttellla : Quelle heure reptile, Plus cool que le Titanic, Il faut tourner l'Apache, L'avenir est à ceux qui s'éléphanteau, Parmesan autour de toi, Monument aux morses, The dark Side of the moule...


CD - Sttellla moule

 

Publié dans chansongs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

The King of The Thousands 30/10/2011 17:48



Certes, et je te laisse une journée pour que tes tympans se remettent de ce cri un peu primaire à défaut d'être primal, et j'attends la prochaine attention délicate qui ravira mes oreilles
sensibles...


Bizettes



The King of The Thousands 30/10/2011 10:27


VEEEEEEEEEEERRRRRRRRRRRRRRRRRSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS


Za 30/10/2011 15:10



Voilà qui est fait.



The King of The Thousands 29/10/2011 00:42


Sans rapport, il y avait Dick Rivers ce matin sur France Inter, mais j'ai raté le début de l'émission, je me demande s'il lui ont fait le "Dis Crie Verss"... ;-)


Za 29/10/2011 21:36



Crie Versss !



The King of The Thousands 26/10/2011 23:43


Mais comment ai-je pu passer à côté de ce titre de Chanson + ???
Il me rappelle le A l'huile à l'ail de Rondelle tomate ;-)
(http://www.deezer.com/fr/music/the-michael-o-neal-singers/alleluia-randall-thompson-tribute-167790)

Habit un taux !


Za 28/10/2011 23:14



Bonté divine ! Je l'avais oublié celui-là !


Et comme on devait être exaspérants :


- On en est où ?


- A Allélulia !


Que c'était bête...


A 1 Dessay jour !


En te répondant, j'écoute le morceau : il n'en finit pas ! Mais je m'en souviens, je pourrai le rechanter. Ou pas. Quand tu penses qu'on l'a infligé à des gens en concert... Je me repends, euh !
repens.


Rien à voir : http://www.deezer.com/fr/search/soeur%20marie%20louise



The King of The Thousands 23/10/2011 16:43


Ozette !

On est remonté musicalement.
Mais le jeu de mot est tellement de taille que l'on se demande s'il a vraiment osé ou si c'est sorti sans qu'il s'en aperçoive...

A deux mains !


Za 26/10/2011 22:28



hi hi ! Je vais avoir du mal à rester à ce niveau !


Mais là, je crois que tu vas adorer, si tu ne connais déjà...


http://www.deezer.com/fr/search/qu%27ils%20riaient%20les%20h%C3%A9rissons



The King of The Thousands 21/10/2011 22:50


Ben oui, comment je fais pour rebondir si tu ne me donnes pas de calant bourre, heu de gras à moudre ?

Bizounettes !


Za 22/10/2011 22:32



Bien, bien, bien... Dans cette chanson, il n'y en a qu'un, mais de taille (si j'ose dire...)


http://www.deezer.com/fr/#/search/thomas%20fersen%20felix



The King of The Thousands 21/10/2011 00:47


Ca me plaît de te faire travailler pendant TES vacances :-p
Alors je te regarde chercher avec impatience ;-)

Et puis ça m'intéresse aussi de savoir si y'a une limite dans le nombre de commentaires sur over-blog :-D :-D :-D

Bizzetttes


Za 21/10/2011 22:04



ZAdique !


Et puis on a encore gras de marge avant de faire exploser le record de commentaires...


Oh zut ! J'ai oublié la chanson de Sttellla !



The King of The Thousands 19/10/2011 23:38


Pourquoi choisir justement la moins mélodique de toutes ses chansons ? Sans doute pour ne pas faire trop de peine à Sttellla... Dommage que ce dernier se soit inspiré de cette chanson au lieu de
penser à tout le génie qu'il y a dans tout le reste...

Et au sujet de Bobby, il parait qu'il existe des inédits hors du double CD bien connu. En as-tu déjà entendu ? Là, tu ferait fort en nous en livrant dans ton cabas ;-)

Bizettes, de cheval...


Za 20/10/2011 21:03



LE SCOOP ! Non, je ne savais pas, je vais de ce pas faire des recherches ! Tu n'es pas dispensé de m'aider, ça pourrait faire un billet à quatre mains ! Je dis ça, je dis rien.


Bizettes, de lapin...



The King of The Thousands 18/10/2011 11:28


Excellente quelle heure reptile.

Il faudrait trouver quelqu'un qui mette en musique les textes de Sttellla !

Bobby Lapointe me manque, Noël aussi, y'en a un qui s'approche mais c'est pas le bon, celui là est froid, je l'aime pas.

Bizettes


Za 19/10/2011 22:15



Je plussoie : Boby Lapointe est le maître !


http://www.deezer.com/fr/search/saucisson%20de%20cheval


Pour ce qui est de Noël, tu me permettras de plussoyer également !


 



The King of The Thousands 15/10/2011 22:45


J'ai un pote qui a dit quelque chose d'assez célèbre.
Il s'appelle Meu.
Malheureusement pour lui, il n'est pas beau du tout.

Vous connaissez tous sa phrase célèbre,
sans sans doute savoir qu'elle est de lui,
c'est lui donc qui arrivé en Laponie avec sa femme
et croisant un autochtone a dit :
"T'as vu le lapon, dis, chérie !"

Mais ce que vous ne savez pas,
c'est qu'il n'a pas été sensible à la beauté des paysages,
et au charme fou des élans s'élançant gaiement dans la forêt.

Conclusion :
Là où se meut l'émeu, point ne s'émeut laid Meu.


Za 17/10/2011 22:41



Lapon compris !


Mais si, j'ai compris.


Et ri aussi.


Et une question se pose. Tu as vu Noël récemment, ou il te manque beaucoup ?