un dimanche, 5 albums

Publié le par Za

Dimanche dernier. Celui dont on se dit avec délectation que c'est le dernier dimanche de janvier. Non pas que l'arrivée de février m'enchante particulièrement, mais tout ce qui me rapproche du printemps, de la lumière me ravit. Un canapé confortable, du genre où on est bien vautrée. Quelques coussins, beaucoup en fait. Un plaid orange et confortable. Du calme. Cinq albums d'origines diverses, pas des nouveautés, prêtés, empruntés, retrouvés. Et vogue l'après-midi !

 

fleur de cendre

 

Une version japonaise de Cendrillon, point de citrouille mais un chou transformé en élégant palanquin, une belle dame blanche en guise de marraine, un grillon, quelques grenouilles...

 

amants papillons

 

Toujours le Japon. Maoko est envoyée à Kyoto afin d'y parfaire son éducation, d'en faire une jeune fille à marier bien comme il faut. Mais elle aspire au savoir. Déguisée en garçon, elle trompe son père pour aller à l'école. Évidemment, elle va rencontrer un jeune homme... Un grand album tout en délicatesse, sur la pointe des pieds. Une histoire belle et déchirante.

 

 

catalogue parents

 

 

Alors, on prend une grande respiration et on se lance. On sort les pincettes, on marche sur des oeufs, mais quand il faut, il faut. Je n'ai pas aimé ce Ponti. Voilà, c'est dit. J'ai calé. Au premier article du catalogue. C'est trop pour moi désormais. Trop de texte tarabiscoté. Trop de texte tout court. Une juxtaposition de mots, plus d'histoire. Et son dernier "Soeurs et frères" qui creuse ce même sillon. L'impression de lire toujours le même album,  de voir toujours la même image, malgré la diversité des sujets alambiqués, des dessins labyrinthiques. Mais qu'est-ce que je dis ? Ben oui. Et là, d'un coup, je me sens un peu seule. Nager à contre-courant, c'est fatigant, mais finalement, j'aime autant...

 

 

grand-dessin_.jpg

Ah ! Un Quentin Blake que je ne connaissais pas ! Farfulle et Freluche sont deux anges un peu déjantés, Slim Lavadrouille dessine sur les trottoirs d'éphémères chef d'oeuvres. Un crayon spécial va changer sa vie...Un hymne au dessin joyeux, généreux et modeste. Car on peut dessiner partout, sur tout, même dans les airs !

 

grand dessin bis034

 

 

Et puis, à tout seigneur...

 

 

3-orients_.jpg

 

François Place a tous les talents, dessinateur génial, écrivain formidable. Agaçant, quoi. La Grande Ambassade est une caravane interminable d'hommes, de femmes, d'enfants, d'animaux, tous en route vers la capitale du Roi des Trois Orients. Ils ont emporté leurs archives, leur Histoire, la multitude de leurs langues. Ils sont en route depuis si longtemps. Le texte et le dessin se déroulent comme un ruban ininterrompu, impossible à rompre, au rythme de la marche, parfois bousculée par un évènement inattendu. Un cheval volé, un musicien peut-être innocent, une princesse disparue...  Une merveille d'album à lire et à relire.

 

 

challenge-copie-1 

Publié dans albums

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Violette 12/02/2011 16:32


dommage pour le Ponti, les japonais m'intéressent +++


Za 12/02/2011 18:47



Les goûts et les couleurs... Pour le premier point, il est plutôt question de lassitude...


Les Amants papillons sont un grand et bel album qui va sans doute te plaire !


Bises !



l'or des chambres 08/02/2011 20:36


Oh la la mais tu as bien, bien raison... Et tu sais quoi ? Je suis exactement pareil, rien ne me tente plus que les livres depuis toujours, en ce moment je suis en pleine période livre jeunesse et
vendredi je suis revenue de ma librairie avec "Delirium" dont parle Clarabel avec passion... Ah oui et "Métal mélodie" que j'avais repéré chez Clarabel aussi
Bisous


Za 09/02/2011 09:12



J'aime bien quand on dit ma librairie, comme si c'était un peu chez nous... Je n'ai pas le bonheur d'avoir une libraire à mon goût près de chez moi et c'est une grande frustration.
Ma librairie est loin, et je
lui réserve mes achats dès que les vacances approchent !


Pour ce qui est de la littérature jeunesse, qui fait merveilleusement et heureusement partie de mon métier, j'ai un Ungerer sur le feu.


Mais c'est un recueil de poésie qui m'a causé un genre de choc récemment : l'Homme rapaillé de Gaston Miron. On en reparlera forcément !


Des bises !



l'or des chambres 07/02/2011 16:55


Cinq albums rien que ça.... "Le catalogue des parents" m'intrigue depuis longtemps... Quand au Quentin Blake il a l'air super sympa !


Za 07/02/2011 18:39



Je ne me refuse rien ! Surtout le dimanche après-midi, qui n'est pas mon moment de la semaine préféré et puis c'est toujours meilleur pour la santé que le rocher Suchard noir...



christine 06/02/2011 22:50


Ben moi j'aime bien le catalogue de parents ! Je l'ai offert à Caroline qui en a fait bon usage puisque (sans doute un soir où nous étions fâchées) elle a utilisé le bon de commande de la fin pour
commander de nouveaux parents à son goût...
Et alors... mais non, je ne vous révèle pas le suspense et la fin de l'histoire !


Za 07/02/2011 18:38



Tu crois que ce livre m'effraie parce que j'ai peur que Petitou veuille changer de mère ?


En fait, j'ai l'affreuse impression d'avoir fait le tour de Ponti, un genre d'indigestion...