un whisky kiri kiwi !

Publié le par Za

Mon amour pour Juliette, je vous l'ai déjà asséné et, soyons francs,  il ne supporte

aucune contradiction.

 

Surtout lorsqu'enfin je peux écouter tout mon soûl son nouvel album, le meilleur depuis... En tout cas, à mon goût, meilleur que le dernier. Quoique. Sur scène, c'était quelque chose. Enfin bref. Laissez-moi savourer, nous critiquerons plus tard, si jamais on critique...

 

 

 

 

Le nouveau donc. Tout beau, tout neuf. Dix chansons dont quelques reprise. Commençons par là. Qui attendrait Juliette dans  Les dessous chics ? Pas moi. J'avais bien tort. Reprise aussi de Que tàl ? - titre déjà présent sur son premier disque, en 1991, ici dans de nouveaux arrangements. On s'en reprend plein les oreilles, cette chanson est toujours aussi forte. Et  Volver, de l'immortel Carlos Gardel, l'argentin de Toulouse . On savait Juliette balèze en tango. Écoutez-moi ça, c'était déjà, à l'époque... comment dire... un grand moment...

 

 

 

Pour le reste... C'est du grand Juliette où se côtoient, comme toujours, l'amour et le désamour, le désir, la mort, l'enfance. Et puis des références auxquelles on ne peut qu'adhérer (Hugo - L"homme qui rit" - , Prévert), quelques railleries grinçantes - mais de bon goût, des moments franchement hilarants... La chanson qui suit, pour citer la Patronne elle-même, samedi dernier, sur le Pont des Artistes de France Inter, "se passe dans le quartier de la Bastille et de commentaires"...

 

 

 

 

Juliette, c'est l'honneur de la chanson. Des textes écrits, vraiment écrits. Des vrais musiciens, un travail léché pour se pourlécher. Un peu plus d'accordéon et, cette fois, du violoncelle. Et la voix, toujours précise, qui nous embarque  et nous enrubanne. Juliette conserve son indépendance, sa singularité, son étrangeté même. Qui peut en dire autant, à part Thomas Fersen, peut-être... D'aucuns diront qu'elle fait du Juliette. Et alors ? Elle continue juste à tracer la route qu'elle a prise il y a vingt ans de cela. On y était déjà, c'est dire si on continuera à l'accompagner !

 

 

Publié dans chansongs

Commenter cet article

The King Of Five Tails 02/06/2011 17:47


J'ai oublié :-(

Juste une bizette ?


The King Of Five Tails 31/05/2011 22:29


Zette, fonce, vasy, j'en ai entendu un bout samedi soir, tu vas aimer : http://www.franceculture.com/emission-chanson-boum-juliette-2011-05-29.html

Jus de chaussette


Za 02/06/2011 17:26



Merci beaucoup ! J'y cours ! Jus de chaussette ?



Carotte 02/02/2011 12:57


Je l'avais entre-aperçu en concert aux solidays il y a de ça quelques bonnes années (genre 6?7?) mais il faut bien avouer que le peu que j'avais pu en voir (drame des festivals) m'avait grandement
donné envie (alors qu'à l'époque, je pensais ne pas aimer Juliette, honte à moi) ;)


Za 03/02/2011 18:07



Faute avouée... Je t'absous, gentille Carotte, d'autant que ton clin d'oeil au whisky kiri kiwi m'a amusée ! Tu finiras Juliettophile, toi aussi.


Voir son interview dans le troisième numéro de l'excellent magazine consacré à la chanson : "Serge".


biZette !