where the wild things are

Publié le par Za

 

Maurice Sendak est mort aujourd'hui.

Qui ne se sentirait orphelin à l'annonce d'une telle nouvelle.

 

Auteurs-Maurice-Sendak_reference.jpg

 

sendaks-hobbit.jpg

 

jordan-crane7.jpg


illustration_20091024_maurice_sendak.jpg



sendak.450.jpg

 

7496_aj_m_6990.jpeg

 

l'article du New York Times 

 

 


 

 

 


Publié dans albums, Maurice Sendak

Commenter cet article

Zouz 13/05/2012 00:09


Je ne dirai qu'une chose : sniiiiiiiiiiiiiiiiiifff.

Za 13/05/2012 13:08



Alors honorons les dessinateurs vivants ! Bientôt, dans ce Cabas, un hommage à Frédéric Pillot !



turin 09/05/2012 15:52


Bon sang, quelle nouvelle! je passe sur ton site. Et là paf! Maurice Sendak est mort! Les pieds de mes trois loups lui doivent tout. Que son corps repose en paix. Quant à son âme, elle est dans
chacun de ses dessins. Et tant que les livres seront édités, elle nous parlera. Merci, pour tout Monsieur Sendak.

Za 09/05/2012 19:18



J'aurais dû l'annoncer avec plus de ménagement, alors.


J'aime beaucoup "les pieds de mes trois loups lui doivent tout" ! L'âme de Sendak... Immortelle. Alors, c'est avec constance et fidélité que je continuerai à faire lire à mes élèves
Max et ses autres albums.


Et aussi les albums des dessinateurs VIVANTS !



l'or des chambres 09/05/2012 12:12


C'est un monsieur qui avait un grand talent !! Mais ses dessins sont là et ils sont éternels, belles traces d'une vie passée....

Za 09/05/2012 19:11



Je compte commencer ma prochaine année scolaire avec Max et les maximonstres.


Il y a un autre album que j'aime terriblement, c'est Chère Mili, un inédit de Grimm qu'il avait illustré dans les années 80, un album étrange, envoûtant.



Syl. 08/05/2012 16:56


Il me semble que j'ai croisé certains de ses dessins.
Il est immortel de toutes façons !
Bisous Za

Za 09/05/2012 10:47



Je crois que "Max et les Maximonstres" - Where The Wild Things Are (1963) - est l'album que j'ai le plus lu, aux enfants, à Petitou, pour moi. J'y reviens toujours. Il est inépuisable, parfait.


En revanche j'avais bien dormi devant le film qu'en avait tiré Spike Jones...