douze minutes avant minuit

Publié le par Za

Amateurs de fantastique, de feuilletons, d'étrange, voici un roman qui devrait vous plaire.

douze minutes avant minuit

Nous sommes à Londres en 1899. La guerre fait rage entre les feuilletonistes, les romanciers de tout poils. C'est à qui gagnera la palme de l'étrange, du haletant. Dans cette ruche qui ne compte pas moins que les talents de Conan Doyle ou de H.G. Wells, Montgomery Flinch tient le haut du pavé. Qui pourrait se douter que derrière ce pseudonyme se cache Penelope Tredwell, demoiselle de treize ans à peine, au style aussi affûté que l'esprit...

Dans ce cadre propice à l'imagination, Christopher Edge plante une intrigue qui avance toute seule, de rebondissements en retournements de situation. Imaginez les malades d'un hôpital psychiatrique qui, tous les soirs à la même heure, sortent de leur torpeur, mus par un irrépressible besoin d'écrire. Tous les soirs, douze minutes avant minuit, ils tracent sur le papier, sur les murs, des visions d'apocalypse, de mondes en flammes... C'est ce mystère glaçant que devra résoudre Penelope Tredwell, au risque d'y laisser sa vie, sa raison.

Voici un roman qui pourrait figurer dans la valise de tout lecteur de 12 ans avide de suspens, d'ambiances crépusculaires. À condition de ne pas craindre les araignées mais c'est une autre histoire...

 

Douze minutes avant minuit

Christopher Edge

Flammarion

 

Commenter cet article

The King of ForExpensive 28/06/2013 15:52

Faut pas avoir peur des araignées, ça mange des moustiques,
et les moustiques, on peut en avoir peur, ça oui !
Je retourne me gratter...

Za 29/06/2013 12:55

C'est pareil avec les chauve-souris ! Tout mangeur de moustique est mon ami, mon allié !
biZette-s !

L'or des chambres, l'Or rouge 28/06/2013 10:16

C'est un peu (beaucoup) ma phobie les araignées alors euh, je crois qu'il vaut mieux que je passe :0) Sinon le sujet me semble très très intéressant, j'aime beaucoup cette idée d'écritures de minuit... Original !! Bisous

Za 29/06/2013 12:55

Oulala ! Si tu es vraiment phobique, la deuxième moitié du livre devrait t'être un peu pénible en effet ;)
Bisous ma l'Or !

Syl. 26/06/2013 19:57

Za, c'est une Cendrillon un peu particulière ! Pour un livre jeunesse, ton billet me fout la frousse. Je note... très curieuse de cette héroïne.

Za 29/06/2013 12:54

L'idée de cette possession par l'écriture est très efficace ! C'est un roman franchement cinématographique et sans temps mort. Quelques lourdeurs de traduction cependant... Mais pas gênantes au final.