Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

4 articles avec charles

charles prisonnier du cyclope

Publié le par Za

2 charles

  janvier 2011                                                    octobre 2012

 

Deux ans ! Au bout de deux ans, on avait le droit de se penser à l'abri du dragonnet aux dreadlocks bleues. Eh bien non ! Voilà que le pendable duo Alex Cousseau-Philippe-Henri Turin nous refait le coup du gentil-mignon-dragon-esseulé ! Sans doute comptent-ils émouvoir les mères de familles qui ne manqueront pas d'acheter innocemment cet album - fort onéreux au demeurant. Et qu'auront-elle offert à leurs petits, les malheureuses ? Un recueil d'illustrations mégalomanes ! En effet, qu'a-t-on besoin de farcir un dessin de milliers de fleurs, là où d'autres ont brillamment démontré que trois gommettes suffisaient ? Et que dire du traumatisme que pourrait provoquer la vision atroce d'une cruelle scène de chasse où de pauvres oiseaux se font dévorer vivants par une bête sauvage qui n'a plus rien, finalement, de l'innocente bestiole du premier tome !

 

lire-relire-4 7620

 

Je vous passe les désagréments dus à certaines images que je n'ai pu examiner qu'armée de solides lunettes de soleil... Monsieur Turin pense-t-il résoudre la crise énergétique par de tels moyens ?

 

lire-relire-4 7619

 

Et cet oeil, qui saute sur le lecteur à peine a-t-il ouvert l'album... On est comme ça, chez les Cousseau-Turin, sachez-le, on hypnotise, on envoûte. C'est malhonnête.

 

lire-relire-4 7602

aie confiance... lis-moi...

 

Quand au texte, il est farci de mots étrangers (ciao, iglou), incompréhensibles (balbuzard, troglodytes), voire imprononçables (Polyphème)... Monsieur Cousseau, écrivain par ailleurs remarquable, ne manque pas une occasion de nous asséner des vers de mirlitons à la rime riche mais facile (faim/puffin), car le dragon est toujours poète ! Poète... Qui est encore poète de nos jours ?

 

Je ne m'étendrai pas sur le sujet mille fois rebattu de l'amitié entre les peuples, enfin entre les espèces, alors qu'on ignore ici d'autres thèmes infiniment plus formateurs pour la jeunesse, comme l'acquisition de la propreté (car ce dragon fait bien caca, non?), ou l'arrivée d'une atroce petite soeur !

 

- [...] et j'ai entendu dire que tu cherchais des amis...

- Oui, répondit Charles. Mais des amis pour la vie.   Combien de temps vis-tu coccinelle ? Un an ou deux ? Alors sache que moi, dragon, je vis plusieurs siècles.

- Un an ou deux d'amitié, c'est toujours mieux que rien. [...]

- Et une éternité à te regretter c'est beaucoup, ajoute Charles. Il y a longtemps, une mouche m'a appris à voler. Aujourd'hui, elle n'est plus que poussière.

Mais qu'est-ce que c'est que cette conception rentabiliste de l'amitié ? Si on suit cette logique, plus moyen de sympathiser avec une personne âgée !

 

D'autres choses encore ne manqueront pas de choquer les pédagogues soucieux de la sérénité des jeunes générations. La solitude de Charles... Oui, Charles est seul. Il a abandonné ses parents. Ou la réalité, que l'on nous cache, est encore plus atroce : ses géniteurs l'ont abandonné ! Ah, les Thénardiers ! Des parents indignes qui ont laissé leur progéniture voler vers des horizons peut-être plein de promesses mais plus sûrement plein de dangers ! Le voici en butte à la violence d'un inuit atrabilaire ! Plus loin, c'est un cyclope velu de la pire espèce qui s'en prend à lui ! Parlons-en du cyclope, alibi littéraire, pauvre vernis antique... Entièrement nu, exhibant une pilosité à même de troubler des générations de jeunes esprits à la libido naissante. Quand je dis entièrement nu, j'exagère un peu, la présence salvatrice d'un boqueteau ou d'un rocher opportun nous sauvant in extremis de la catastrophe.

 

Que vous dire d'autre, sinon que cet album est démesuré, trop généreux, trop grand. Trop grand pour des petits bras qui pourront à peine le tenir ouvert, pour des petits yeux qui pourront à peine embrasser certaines images, au risque de s'y perdre. Et ce n'est pas l'expertise de Monsieur Turin dès qu'il est question d'anatomie dragonnière qui nous fera oublier les outrances de ce livre en matière de couleur, mouvement, lumière et autre construction de l'image !

 

lire-relire-4 7

 

Il n'y a qu'à voir le crayonné préparatoire de ce dessin... D'où le dessinateur tient-il qu'il faille en faire autant, qu'il faille être aussi exigeant pour un ouvrage destiné, j'ose à peine le dire... à des enfants ! Quel gâchis! 

 

En conclusion je suis navrée à l'idée que cet album, outre le fait d'encombrer les bibliothèques, aille considérablement enrichir le compte en banque de ses auteurs, dont la malhonnêteté n'a d'égal que la folie des grandeurs !  

 

Charles prisonnier du cyclope
(28,5 x 40 cm !)

Alex Cousseau & Philippe-Henri Turin

Seuil Jeunesse

septembre 2012

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

quelques minutes de pub éhontée

Publié le par Za

Pare che ci sia ancora gente

che non conosce quest' albo.
Non oso crederlo!

319587_10150439943704328_1216451835_n.jpg

 

Οι άνθρωποι δεν γνωρίζουν  

Ο Κάρολος στο σχολείο των δράκων !

αδύνατος !
378 cover der-kleine-drache-theodor 01

Ich habe gehört, dass es noch Leute gibt,

die dieses Buch nicht kennen.

Ich kann es kaum glauben!

dove_sahara_5311.jpg

Parece que existem pessoas

quem nao conhecem este livro.

Noa ouso acredita-lo.
55675c-XRAJHZEA.jpg

Enfin, tout ça pour vous dire que si vous avez loupé le premier,

vous pouvez vous rattrapper et courir l'acheter,

chez un libraire évidemment,

la tête couverte de cendres pour expier votre regrettable erreur.

Après quoi, il ne vous restera qu'à faire l'acquisition du deuxième tome

qui sort aujourd'hui !

 

9782021046328.jpg

 

Et si vous habitez dans les parages de Hyères,

   y a dédicace à la Soupe de l'Espace !

296308 10151063869446334 674705921 n

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Aurélie F, Aurélie E, Vincent et mon ami Reverso pour la traduction...

Publié dans albums, Charles, Seuil Jeunesse

Partager cet article

Repost 0

pourquoi cherbourg ?

Publié le par Za

parce que le Festival du livre jeunesse de Cherbourg s'offre cette année

une thématique pour le moins hasardeuse :

Ogres, dragons et... Titanic !

parce que l'invité d'honneur en sera Philippe-Henri Turin

et que ce n'est que JUSTICE !hum...

parce qu'il sera entouré de Sylvie Chausse et d'Alex Cousseau

parce qu'il y aura aussi, entre autres mais surtout, Kiki et Albert Lemant

et parce que pour l'occasion,

M'sieur Turin s'est fendu d'une affiche de derrière les fagots

une de ces tueries dont il a le secret

une oeuvre titan... esque !

 

Tout commence par un dessin.

Un très grand crayonné de 123 cm x 91 cm.

 

Festi-2012-croquis-affiche.jpeg

 

Tout est là, les ogres, les dragons...  et le Titanic ! 

Et ce crayonné est le début d'un long, très long travail...

 

"Je sais que ce n'est pas raisonnable, mais j'ai travaillé près de deux mois sur cette affiche, entre le moment où j'ai commencé à chercher l'idée et la seconde où j'ai posé la dernière touche de couleur. Il a fallu d'abord trouver une bonne idée ou du moins une idée... Le thème initial était sur les dragons et les créatures fantastiques, puis le Titanic est venu, plus tard, naviguer sur ces eaux fantasmagoriques, anniversaire oblige. Et là je me suis demandé comment mettre en rapport des dragons, des ogres et ce paquebot au destin mondialement connu. Quand Catherine Gentile, du salon de Cherbourg-Octeville, m'a dit que Charles était le bienvenu sur l'affiche, et même plus que le bienvenu, j'ai alors pensé à ce cher Léonardo à l'avant du Titanic. Et voilà, rien de révolutionnaire. D'autres dessinateurs, ce sont déjà servis de cette image iconique pour faire leur propre illustration...

Après il suffisait de la dessiner, c'est tout. Ce fut long car je voulais représenter la proue du Titanic au plus juste. J'ai cherché des images du film, des documents, des photos de l'épave, et j'ai essayé de m'approcher au plus près. Il y a sûrement des erreurs mais je les assume. Il m'a fallu longtemps avant de bien voir la position des hublots, de comprendre les formes, le nom peint sur la coque, etc... Puis est venu Charles, que j'ai imaginé avec Alex Cousseau, l'auteur.  Et ensuite, il m'a fallu choisir comment dessiner tous les autres. J'ai opté pour le clin d'oeil à deux de mes ouvrages antérieurs dont l'auteure est également invitée sur le salon: Sylvie Chausse. Avec elle, j'avais travaillé sur deux livres intitulés "les Ogres" et "Tendres Dragons".

ogres.jpg 61omZXTkNjL._SS400_.jpg                                                                                                           

Une fois le crayonné mis en place et accepté par le salon, il m'a fallu acheter une feuille assez grande. Je n'ai trouvé qu'un gigantesque rouleau. La feuille avait pris la forme arrondie. Ce ne fut pas une sinécure pour passer le dessin à l'encre Sennelier brou de noix. D'autant plus que ma table lumineuse est relativement petite. D'où un temps fou pour réaliser cette étape sans abîmer la feuille.


affiche-cherbourg.JPG

Une fois le papier encré et tendu sur une planche adéquate, le ciel fut le premier à être coloré. Et ainsi de suite, lentement pendant un mois plein, en protégeant au fur et à mesure les parties déjà faites pour empêcher les taches... Laborieux, éreintant, parfois couché sur la planche. Mais vous me direz, je n'avais qu'à faire le dessin plus petit. Et vous aurez raison. Mais j'avais envie de le faire. Et je suis content de l'avoir réalisé jusqu'au bout et de voir le regard des gens.


L'affiche est-elle fidèle à tes couleurs ?

 

Alors là, je suis bien embêté parce que je ne me souviens plus des couleurs exactes de l'original. À force de voir des couleurs différentes sur les écrans et de travailler sur la fin du deuxième Charles, j'ai un peu oublié. Je redécouvrirai mon travail en voyant l'original de l'affiche exposée sur le salon. De plus, je n'ai pas encore vu l'affiche imprimée. On a toujours des surprises, des pertes, des différences qui sont inhérentes à la technique. Dans l'ensemble, je peux dire que tout le monde a fait un énorme travail et je les remercie du fond du coeur. Je suis surtout heureux de savoir que l'équipe du salon du livre jeunesse et BD de Cherbourg-Octeville aime mon dessin. C'est le plus important. Ne pas avoir trahi leur souhait et leurs envies.

L'original sera exposé à Cherbourg-Octeville. J'ai hâte de savoir si les visiteurs vont l'aimer. Et j'ai hâte également de voir les affiches en grand et les bâches et les flyers, et les affichettes et... Bref je suis impatient d'y être. L'affiche sera en vente sur le salon. J'en veux une !  Ça y est, le dessinateur pète un câble...."

 

affiche.jpg

 

  Et moi, je ne résiste pas au plaisir de zoomer sur certains détails qui, au choix,

me ravissent,

m'épatent,

m'émerveillent,

me scient,

m'amusent,

me laissent sur le c... flanc,

me clouent le bec.

 

cherbourg-1-det-2.jpg

 

cherbourg-1-det-4.jpg

 

cherbourg-1-det-3.jpg

 

cherbourg-1-det.jpg

 

cherbourg-1-det-6.jpg

 

cherbourg-1-det-7.jpg

 

Merci au Capitaine Turin

d'avoir lâché une seconde le gouvernail

afin de répondre à la passagère légèrement verdâtre

agrippée au bastingage...

Bon vent !

 

Euh, attendez,

c'est quoi cet énorme morceau de glace, là...

CRRAAAC !

Ahhh !!!

Aux canots de sauvetage !

Les femmes et les dessinateurs d'abord !!!!

Partager cet article

Repost 0

and ze ouineur is...

Publié le par Za

...en préambule un grand merci à Lucie de Québec

pour sa complicité et cet article à quatre mains!


Chu ben contente !

 

http://www.librairiemonet.com/blogue/wp-content/uploads/prix.jpg

 

Les libraires jeunesse québécois ont ben du goût, croé moé !

Alors qu'on r'garde pas les livres jeunesse de nos cousins québécois, car on r'garde nos nombrils, et ben eux, y font c'que parsonne n'a encore fait en France, j'dis ben parsonne, sais-tu compris ? Y zont donné dimanche leur prix à un album rare, magnifique, épatant, merveilleux, beau, intelligent, drôle, émouvant, éclatant, splendide... Faque qu'est-ce qu'on attend pour faire de même ?

 

charles

 

Faque, comme tous ceux qui aiment ce livre et pensent que c'tun des meilleurs albums des dix dernières années, aujourd'hui, chu contente ! 

Publié dans albums, Charles, Seuil Jeunesse

Partager cet article

Repost 0