si j'étais ministre de la culture

Publié le par Za

si j'étais ministre de la culture

Mercredi dernier, comme tout le monde, j'étais scotchée devant ma télé à attendre qu'un monsieur en costume annonce les noms des nouveaux ministres. A vrai dire, il n'y en a que deux qui m'intéressent : le mien et celui de la Culture. Oui, c'est comme ça, tous les sujets ne me passionnent pas. Alors, lorsque le monsieur en costume a dit Françoise Nyssen, j'ai cru que j'avais mal entendu et je me suis ruée sur le net, juste pour être sûre qu'il n'y en avait pas une autre et que c'était bien LA Françoise Nyssen d'Actes Sud. Vérification faite, je me suis dit que c'était une bonne nouvelle pour les livres, les libraires. Pour les auteurs, on verra. En attendant, je lui souhaite de réussir. Pour nous. Enfin, je nous souhaite qu'elle réussisse.

si j'étais ministre de la culture

Si j'étais ministre de la Culture...
Venu du Québec, d'où viennent souvent les bonnes idées, cet album nous présente une ministre de la Culture aux prises avec des ministres au look très IIIème République,  soucieux de promouvoir la Culture mais sans trop dépenser, parce que bon, il y a d'autres priorités. Ça me rappelle la chouette période de l'augmentation de la TVA sur le livre, ousk'on s'époumonait à suggérer que oui, le livre était un bien de première nécessité, RRONGNTUDJU !   Bref.
La ministre - qui ressemble un peu à Edith Cresson, non ? - a alors une idée radicale mais diablement efficace : montrer à ses confrères ce que serait un monde sans culture du tout. S'en suit alors une série de situation ubuesques mettant en scène une vie sans musique, danse ou toute autre forme d'art. Et évidemment, le quotidien devient d'une tristesse et d'une indigence sans nom, d'une pauvreté digne d'un début de soirée sur C8. 

si j'étais ministre de la culture

Montrer que la Culture qui nous entoure fait le sel de la vie, voici la vertu première de cette politique fiction décoiffante et radicale. Mais tout ceci est une farce et ne peut pas arriver. Non, sérieusement, on ne laisserait pas faire... Ce ne serait pas possible... Si ?

Si j'étais ministre de la Culture
Carole Fréchette & Thierry Dedieu
HongFei, mars 2017

logo challenge albums 2017

Commenter cet article